NOUVELLES

Le vol MH370 s'est abîmé dans la partie méridionale de l'océan Indien

24/03/2014 08:43 EDT | Actualisé 24/05/2014 05:12 EDT

KUALA LUMPUR, Malaisie - L'avion du transporteur Malaysia Airlines qui est porté disparu depuis plus de deux semaines s'est abîmé dans un coin reculé de l'océan Indien, a dit lundi le premier ministre malaisien Najib Razak en évoquant une nouvelle analyse des données recueillies par satellite.

Il s'agit d'une première percée importante, deux semaines après le début d'une opération internationale sans précédent pour retrouver le Boeing 777 et les 239 personnes à bord qui se sont volatilisés le 8 mars.

L'avion se trouve fort probablement maintenant au fond de l'océan et des questions brûlantes persistent quant aux causes de la catastrophe.

Vêtu de noir, M. Razak y est allé d'une brève annonce aux journalistes lundi, déclarant que la conclusion découle d'une analyse sans précédent des données par la firme britannique de télécommunications par satellite Inmarsat.

Il a déclaré que ces données démontrent que l'appareil s'est dirigé «vers une région perdue, loin de tout point d'atterrisage possible».

«C'est donc avec une tristesse profonde et avec regret que je dois vous informer que, selon ces nouvelles données, le vol MH370 a abouti dans l'océan Indien», a-t-il dit.

À Pékin, des proches des passagers se sont étreints et ont crié et pleuré sans contrôle quand ils ont entendu cette annonce. Leur tristesse a explosé après des jours passés à attendre une annonce définitive.

Les proches réunis à Pékin avaient été convoqués à un hôtel, proche de l'aéroport, pour l'annonce. Ils ont ensuite quitté les lieux dans un état de tristesse profond. Une femme s'est effondrée et est tombée à genoux en criant, «Mon fils, mon fils!».

À Kuala Lumpur, Selamat Omar, le père d'un jeune ingénieur en aéronautique de 29 ans qui se trouvait à bord, a révélé que les proches de certains passagers ont fondu en larmes. «Nous acceptons l'annonce de cette tragédie. C'est le destin», a dit M. Selamat à l'Associated Press.

M. Selamat a ajouté que le transporteur aérien ne leur a pas encore annoncé s'ils se rendront en Australie, qui coordonne les recherches. Il a dit attendre d'autres détails mardi.

Malaysia Airlines a indiqué dans un communiqué transmis aux familles que «nos prières vont à tous les proches des 226 passagers et de nos 13 amis et collègues en ce moment très pénible».

«Nous savons qu'il n'y a pas de mots que nous ou quinconque puissions dire pour atténuer votre douleur, peut-on lire dans le communiqué. L'opération de recherche multinationale qui se poursuit continuera, alors que nous continuons à chercher des réponses aux questions qui demeurent.»

Un responsable de Malaysia Airlines a ajouté, sous le couvert de l'anonymat, qu'on ne prévoit pas déplacer les familles vers Perth, en Australie, tant que des débris n'auront pas été retrouvés.

Des navires se précipitaient lundi vers des objets flottants aperçus par des avions australiens et chinois dans la portion méridionale de l'océan Indien, près de l'endroit où de nombreux satellites ont photographié les débris possibles de l'avion malaisien disparu.

Un navire transporte l'équipement nécessaire pour retrouver l'enregisteur de bord (la boîte noire) du Boeing 777.

Le premier ministre australien Tony Abbott a révélé que l'équipage d'un avion P3 Orion a aperçu deux objets dans la zone de recherche — le premier vert ou gris et de forme ovale, et le second orange et rectangulaire. L'équipage a pu prendre des clichés des objets, sans pouvoir déterminer s'ils font partie de l'avion.

Un navire australien de ravitaillement, le HMAS Success, se dirigeait vers la zone pour examiner les objets de plus près. Il est attendu dans la région tard lundi ou tôt mardi, selon le ministre malaisien des Transports, Hishammuddin Hussein.

Pour sa part, l'équipage d'un des deux avions chinois IL-76 qui fouillent le secteur a repéré deux grands objets et plusieurs objets plus petits éparpillés sur plusieurs kilomètres carrés, a révélé l'agence Chine nouvelle. Au moins un des objets — un carré blanc — a pu être photographié, a dit Hong Lei, un porte-parole du ministère des Affaires étrangères.

Pékin a aussi dépêché le brise-glace «Dragon des neiges» vers le secteur où les objets ont été aperçus et il devrait arriver en début de journée mardi. Six autres navires chinois fouillent les lieux, à environ 2500 kilomètres au sud-ouest de Perth, en plus d'une vingtaine de navires de pêche dont l'aide a été sollicitée, a ajouté M. Hong.

PLUS:pc