NOUVELLES

Le TSX clôture en baisse, coulé par les titres miniers et les données chinoises

24/03/2014 05:10 EDT | Actualisé 24/05/2014 05:12 EDT

TORONTO - La Bourse de Toronto a clôturé en baisse mardi, son secteur des métaux de base ayant perdu des plumes avec la publication de nouvelles données témoignant d'une contraction du secteur manufacturier chinois et d'un ralentissement de l'expansion aux États-Unis.

L'indice composé S&P/TSX a échappé 57,21 points pour terminer la journée à 14 278,55 points, tandis que le marché était aussi retenu par les actions du secteur aurifères, qui ont cédé du terrain avec le cours du lingot d'or.

Le dollar canadien s'est pour sa part apprécié de 0,12 cent US à 89,33 cents US.

Les principaux indices boursiers américains ont aussi connu une séance sans éclat, retenus par la publication de l'indice préliminaire Markit des gestionnaires en approvisionnement — lequel s'est contracté à 55,5 points en mars, contre 57,1 points en février — mais a néanmoins témoigné de l'amélioration des conditions des fabricants. Toute lecture supérieure à 50 points signale une expansion de l'activité.

L'indice Dow Jones des valeurs industrielles a perdu 26,08 points à 16 276,69 points, tandis que l'indice élargi S&P 500 a rendu 9,08 points à 1857,44 points. Le Nasdaq a encaissé la perte la plus importante du jour, avec un recul de 50,4 points à 4226,39 points.

L'indice préliminaire des gestionnaires en approvisionnement de HSBC pour la Chine, publié plus tôt, a quant à lui baissé à 48,1 points, contre 48,5 points en février. C'était son plus faible résultat depuis juillet 2013 — en plus d'être inférieur aux attentes, qui visaient plutôt une modeste hausse. Ce recul permet de croire que le ralentissement de la deuxième plus grande économie au monde s'accentue.

À Toronto, le secteur aurifère a affiché le recul le plus marqué, soit environ 4,35 pour cent, tandis que le cours du lingot d'or lâchait 24,80 $ US à 1311,20 $ US l'once à la Bourse des matières premières de New York.

Le prix de l'or avait bondi plus tôt en mars, lorsque la Russie a envahi la Crimée. Mais la tension de la crise avec l'Ukraine s'est évaporée avec les menaces de représailles militaires et l'annonce des sanctions des pays occidentaux, qui ont choisi de viser des individus en particulier plutôt que l'économie russe en général.

Le secteur torontois des mines et des métaux a rendu les gains affichés en matinée pour finalement céder 1,48 pour cent, tandis que le cours du cuivre restait inchangé à 2,95 $ US la livre à New York. Les inquiétudes au sujet de l'économie chinoise ont fait perdre plus de six pour cent à ce secteur depuis le début du mois, tandis que le prix du cuivre en tant que tel a reculé de plus de 7,5 pour cent.

Le secteur de l'énergie a avancé de 0,11 pour cent, le cours du pétrole brut ayant gagné 14 cents US à 99,60 $ US le baril à New York.

Le secteur de la technologie a pour sa part progressé de 0,47 pour cent. Dans ce groupe, l'action de BlackBerry (TSX:BB) a gagné 31 cents à 10,50 $. Le fabricant de téléphones intelligents doit dévoiler vendredi les résultats financiers de son plus récent trimestre.

Les secteurs de la finance et des services publics ont aussi avancé lundi.

PLUS:pc