NOUVELLES

Le sort de Detroit se jouera cet automne

24/03/2014 06:23 EDT | Actualisé 24/05/2014 05:12 EDT

L'administrateur de Detroit, Kevyn Orr, affirme avoir bon espoir que le plan pour extirper la Ville de sa fâcheuse situation financière sera approuvé en Cour fédérale à l'automne.

L'administrateur de Detroit a fait cette déclaration lundi, tempérant toutefois son optimisme par les obstacles qui se dressent néanmoins devant la Ville, accablée par une faillite de 18 milliards de dollars.

Au nombre de ces obstacles figurent les accords de swap, conclus par Detroit avec certaines institutions bancaires. Ces accords consistent en des contrats par lesquels deux parties conviennent d'échanger des flux financiers sur une certaine période, selon une formule préétablie, et ce, pour se protéger des flux des taux d'intérêt.

Pour surmonter ce premier obstacle, les parties ont négocié un accord de 85 millions de dollars, accord qui reste cependant à être approuvé. À cet égard, deux autres accords ont été rejetés, mais l'administrateur, Kevyn Orr, a dit souhaiter que la troisième fois soit la bonne.

L'autre obstacle pourrait être levé à la fin avril, estime pour sa part le Detroit News, lorsque 32 000 retraités, parmi eux nombre de policiers et de pompiers de Detroit, voteront sur le plan de restructuration touchant les accords de swap.

« Il y a encore beaucoup de travail à faire pour poursuivre le redressement après des décennies de déclin », avait affirmé Kevyn Orr lorsqu'il avait présenté un plan de redressement préliminaire, en février dernier.

La faillite à proprement parler avait été autorisée en décembre dernier, par le juge Steven Rhodes de la Cour fédérale américaine.

C'est ni plus ni moins l'avenir de la ville qui se jouera dans ces décisions et, avec lui, le sort d'œuvres d'art d'une portée considérable qui reposent dans les musées de Detroit. 

PLUS:rc