NOUVELLES

De nouveaux cadavres sont découverts dans l'État de Washington

24/03/2014 09:29 EDT | Actualisé 24/05/2014 05:12 EDT

ARLINGTON, États-Unis - Les secouristes ont retrouvé deux autres corps et croient en avoir repéré huit autres dans les débris du vaste glissement de terrain survenu dans l'État de Washington, portant le bilan officiel à au moins 16 morts, ont annoncé les autorités, mardi soir.

Si la découverte des huit autres corps était confirmée, le bilan grimperait à 24 morts.

Les secouriste avaient prévenu qu'ils retrouveraient vraisembablement d'autres corps dans les débris couvrant un secteur comptant 49 maisons, dont au moins 25 résidences principales.

Des dizaines de personnes manquaient toujours à l'appel, mardi. Les autorités s'affairaient à réviser une liste contenant 176 noms mais plusieurs pourraient y avoir été inscrits plus d'une fois.

La catastrophe s'est produite samedi près d'Oso, à environ 90 kilomètres au nord-est de Seattle. Au moins une vingtaine de maisons ont été détruites et plusieurs personnes ont été grièvement blessées.

Les maisons ont été emportées quand le glissement de terrain, d'une superficie de 2,6 kilomètres carrés, a projeté des tonnes de terre meuble sur les maisons installées au bas d'une vallée. Les débris ont bloqué une section de 1,6 kilomètre sur l'autoroute qui traverse la région, près d'Arlington.

Les conditions se sont avérées très difficiles pour les secouristes dès le début des opérations de recherche. Certains d'entre eux avaient de la boue jusqu'aux aisselles après s'être aventurés dans des secteurs où les accumulations de terre et de débris atteignaient plus de quatre mètres.

Un rapport remis en 1999 aux ingénieurs militaires américains (le U.S. Army Corps of Engineers) prévenait que la région était susceptible d'être frappée par un glissement de terrain catastrophique, selon ce qu'a rapporté «The Seattle Times», tard lundi.

«Je savais qu'il y aurait un glissement d'une ampleur catastrophique. Je n'ai pas été surpris», a indiqué l'auteur du rapport, Daniel Miller, un géomorphologue.

Ce rapport soulève de nombreuses question mais les autorités locales ont dit qu'elles n'étaient pas au courant de l'étude de M. Miller.

M. Pennington, a affirmé que les autorités locales étaient vigilantes face aux risques de glissement de terrain. Il a ajouté que les propriétaires de la région étaient «très conscients des risques d'un glissement».

PLUS:pc