NOUVELLES

Présumée agression sexuelle chez Jean Pascal: aucune accusation n'est portée

24/03/2014 02:35 EDT | Actualisé 24/05/2014 05:12 EDT
AP

MONTRÉAL - Aucune accusation n'a été portée dans le dossier d'une présumée agression sexuelle qui serait survenue à la résidence du boxeur Jean Pascal, à Lorraine, dans les Laurentides, le 26 janvier dernier.

Un porte-parole du Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP), Jean-Pascal Boucher, l'a confirmé lundi après-midi.

À la fin janvier, des enquêteurs de la Régie intermunicipale de police Thérèse-De Blainville avaient rencontré Jean Pascal après avoir reçu une plainte d'une femme âgée de 25 ans. Il était considéré comme un témoin.

Les autorités avaient procédé à une perquisition dans la résidence du boxeur, soulignant que «toutes les autres personnes présentes» au moment de la présumée agression étaient des témoins importants.

Peu avant 14 h, lundi, Jean Pascal a écrit sur Twitter: «Je viens de recevoir un appel très important. Aujourd'hui est une des plus belles journées de ma vie.»

Celle qui se présentait comme la victime avait dit qu'elle aurait eu une relation sexuelle «non consentante» lors d'une fête à la résidence du boxeur.

Le travail du DPCP était de déterminer si des preuves suffisantes étaient présentes pour porter des accusations.

Le 18 janvier 2014, devant plus de 20 000 spectateurs au Centre Bell, Jean Pascal a remporté un combat fort médiatisé contre Lucian Bute.