NOUVELLES

Elections en Inde: un ministre encourage ses sympathisants à voter deux fois

24/03/2014 05:10 EDT | Actualisé 23/05/2014 05:12 EDT

Un ministre indien a été accusé lundi de fraude électorale après avoir suggéré à ses sympathisants de voter deux fois, en effaçant l'encre apposée sur leurs doigts une fois le premier bulletin déposé dans l'urne, lors des élections nationales prévues ce printemps.

Sharad Pawar, ministre de l'Agriculture dans le gouvernement du parti du Congrès, a demandé à ses sympathisants de frotter l'encre qui sera posée sur leur doigt après avoir glissé le bulletin dans l'urne, puis de se rendre dans un autre bureau de vote et voter à nouveau pour le parti du Congrès.

Le ministre avait souligné que les votes dans deux circonscriptions voisines de l'Etat du Maharashtra se tiendraient à des dates différentes. "Votez pour +la Pendule+ (symbole du parti) ici puis revenez et votez pour +la Pendule+ là-bas", a déclaré Sharad Pawar dimanche lors d'un meeting, sous les rires des participants.

Ces déclarations ont suscité les protestations des autres candidats aux élections nationales, qui démarrent le 7 avril. Le jeune parti anti-corruption indien Aam Aadmi (parti de "l'homme commun", AAP) a indiqué qu'il protesterait auprès de la commission électorale.

Sharad Pawar, actuellement allié du parti du Congrès, au pouvoir, mais qui a par le passé flirté avec le parti nationaliste hindou Bharatiya Janata Party (BJP - opposition, donné grand favori pour les prochaines élections), a assuré que ses propos étaient une "plaisanterie".

Les gens "en ont marre des mêmes clichés électoraux. Je voulais faire dans la légèreté", a-t-il déclaré.

Les élections législatives se dérouleront en Inde, la plus grande démocratie du monde, à partir du 7 avril, en neuf étapes jusqu'au 12 mai. Une durée nécessaire pour permettre aux électeurs de déposer leur bulletin dans l'un des 930.000 bureaux de vote du pays, des contreforts himalayens au sud tropical.

bb/co/fmp/gab/ml

PLUS:hp