NOUVELLES

Un avion syrien abattu par la défense antiaérienne turque à la frontière (ONG)

23/03/2014 08:14 EDT | Actualisé 23/05/2014 05:12 EDT

Un avion militaire syrien a été abattu dimanche par la défense antiaérienne turque alors qu'il bombardait des rebelles essayant de prendre le contrôle d'un poste-frontière dans le nord-ouest du pays, a affirmé l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH).

"La défense antiaérienne turque a visé un chasseur bombardier syrien alors qu'il frappait des régions dans le nord de la province de Lattaquié (ouest). L'appareil a pris feu avant de s'écraser en territoire syrien", selon l'OSDH.

Aucune confirmation officielle n'a pu être obtenue ni du côté syrien, ni du côté turc.

Le ministère syrien des Affaires étrangères a cependant dénoncé une "ingérence" de la Turquie ces deux derniers jours dans la région de Kassab.

"L'agression militaire inédite et injustifiée commise par le gouvernement turc contre la souveraineté du territoire syrien dans la région frontalière de Kassab ces deux derniers jours met en évidence l'implication turque dans les événements en Syrie", a affirmé le ministère dans un communiqué.

"L'agression turque (...) reflète également l'échec du (Premier ministre turc Recep Tayyip) Erdogan à satisfaire les besoins de son peuple, qui a rejeté la politique agressive (turque) contre la Syrie", a assuré le ministère.

Les combats entre forces gouvernementales syriennes et rebelles se poursuivaient dimanche pour le contrôle d'un point de passage avec la Turquie près de Kassab, dans la province de Lattaquié, selon l'OSDH, qui s'appuie sur un vaste réseau de militants et de sources médicales et militaires.

"Les combattants du Front al-Nosra et d'autres groupes ont investi le point de passage et en ont fait sortir les forces gouvernementales et les supplétifs de la défense nationale", a précisé le directeur de l'OSDH Rami Abdel Rahmane, affirmant cependant que de violents combats se déroulaient toujours autour du point de passage et dans la ville de Kassab.

Selon l'OSDH, au cours de cette bataille entamée vendredi, les combattants rebelles ont pu avancer vers des positions militaires dans la région, mais "d'importants renforts militaires ont été acheminés pour les forces gouvernementales".

Une source de sécurité syrienne a pour sa part démenti que les rebelles aient pris le contrôle du poste-frontière: "Les combats se poursuivent".

Selon cette source, les rebelles sont arrivés de Turquie "mais les unités de l'armée syrienne portent depuis dimanche matin des coups durs aux groupes terroristes qui s'étaient infiltrés dans la région de Kassab, à partir de la Turquie".

Cette même source a également démenti que les rebelles aient pris le contrôle d'une position militaire surnommée l'Observatoire 45 dans la région de Lattaquié. "Cette information est sans fondement", a-t-elle affirmé.

kam/sk/fcc

PLUS:hp