NOUVELLES

Italie - 29e journée: Naples craque, Seedorf souffle, la Juve gagne encore

23/03/2014 05:53 EDT | Actualisé 23/05/2014 05:12 EDT

Naples (3e), battu par la Fiorentina (1-0), perd le contact avec l'AS Rome (2e), dimanche lors d'une 29e journée italienne où l'AC Milan de Clarence Seedorf a enrayé à la Lazio sa série de défaites (1-1) et la Juve gagné à Catane (1-0).

La Juventus vaut plus de deux Milan

La Juve compte 42 points de plus que l'AC Milan (78 contre 36), un gouffre jamais vu aux trois-quarts du championnat. La "Vieille Dame" a encore gagné, 1 à 0 à Catane, et conserve ses 14 points d'avance sur l'AS Rome. Carlos Tevez en a profité pour rejoindre Ciro Immobile (Torino) en tête du classement des canonniers avec 16 buts. Le Milan a enrayé à Rome contre la Lazio (1-1) sa série de quatre défaites, mais Clarence Seedorf n'a pas vraiment convaincu sur ce match non plus. L'entraîneur débutant gagne au moins un peu de répit sous le feu des critiques. Il a notamment choisi de n'utiliser la star décevante Mario Balotelli - qui a frappé un poteau - qu'à partir de l'heure de jeu, et a relancé Keisuke Honda et Kévin Constant. L'ex-partenaire de Seedorf au grand Milan, Kaka, a ouvert le score sur un centre-tir dévié par Abdoulay Konko, mais Alvaro Gonzalez a égalisé.

Naples, le courage ne suffit pas

Le Napoli se retrouve 6 points derrière la Roma, qui compte un match en retard dans la course à la deuxième place, et risque de ne pas échapper aux barrages de Ligue des champions la saison prochaine. A dix contre onze pendant près d'une heure, les hommes de Rafael Benitez ont pourtant toujours joué et menacé l'excellent gardien Neto, mais la Viola a eu le dernier mot sur un but de l'Espagnol Joaquin, au terme d'une action intelligemment construite par Alessandro Matri et le capitaine Manuel Pasqual (87). La Fiorentina, à 7 points de Naples, ne peut guère rêver de C1, mais elle prend quatre longueurs de marge sur l'Inter (5e) et prend un petit ascendant psychologique sur le Napoli en vue de la finale de la Coupe d'Italie entre les deux équipes, le 3 mai. Seul point noir, le buteur Mario Gomez est sorti (72) touché au genou, "mais nous sommes tous soulagés, ce n'est pas grave", a dit l'entraîneur Vincenzo Montella.

Maledizione!

Après six matches sans défaite, l'Inter a perdu à la dernière minute contre l'Atalanta Bergame (2-1), en dépit de trois frappes sur les montants! Malgré une égalisation immédiate de Mauro Icardi (36), les "Nerazzuri" se sont inclinés sur un doublé de Giacomo Bonaventura (35, 90). Mais les autres "Nerazzurri" d'Italie, en gris dimanche, sont toujours restés bien organisés et n'ont pas volé leur succès, qui les rapproche de la zone européenne, à 7 points de leur victime. L'Inter se fait rejoindre par Parme à la 5e place, mais aurait pu se faire doubler si les "Ducs" n'avaient pas été tenus en échec sur leur terrain par le Genoa (1-1). Inter et Parme sont à égalité dans la confrontation particulière, qui départage les ex æquo en Serie A (3-3 le 8 décembre, retour à la 34e journée). Parme freine un peu, mais reste invaincu depuis 17 matches. Sa série est en danger car son prochain match se joue à Turin, contre l'invincible Juventus.

eba/bvo

PLUS:hp