NOUVELLES

Des milliers de Chiliens dans la rue pour pousser Bachelet à réformer

23/03/2014 04:42 EDT | Actualisé 22/05/2014 05:12 EDT

Des dizaines de milliers de manifestants ont défilé samedi au Chili pour presser la présidente Michelle Bachelet, investie dans ses fonctions voici moins de deux semaines, de tenir les promesses de réformes faites pendant la campagne électorale.

La manifestation dans le centre de Santiago, surnommée « la marche des marches », est la première du nouveau mandat de Michelle Bachelet et le plus important rassemblement politique depuis les grandes manifestations étudiantes de 2011.

Les organisateurs ont parlé d'au moins 100 000 participants. La police en a comptabilisé quatre fois moins.

Les collectifs étudiants, qui coopèrent avec le gouvernement Bachelet sur son projet de réforme de l'éducation, ne se sont pas associés au rassemblement.

Mais la manifestation a illustré les frustrations de la société chilienne, où dix ans de croissante économique ininterrompue n'ont pas résorbé les inégalités, ainsi que l'ampleur des attentes après les quatre années du mandat de Sebastian Pinera.

Quarante organisations militant pour différentes causes (protection de l'environnement, droits des communautés indigènes, droits des homosexuels) avaient appelé à ce rassemblement.

« Il ne s'agit pas d'une manifestation pour ou contre Bachelet, mais d'une alerte lancée à la classe politique pour qu'elle sache que le peuple a des exigences », a déclaré Oscar Rementeria, porte-parole du mouvement pour la reconnaissance des droits des homosexuels Movilh.

Les manifestants ont également réclamé une nouvelle Constitution à la place du texte hérité de la dictature d'Augusto Pinochet.

Lors de sa campagne victorieuse, Michelle Bachelet, de retour au pouvoir après un premier mandat (2006-2010), s'est engagée à réformer la Loi fondamentale.

PLUS:rc