DIVERTISSEMENT

16e Soirée des Jutra : les potins du tapis rouge

23/03/2014 08:46 EDT | Actualisé 24/03/2014 06:41 EDT

Si l’ombre d’une crise plane présentement sur le cinéma québécois, on ne la percevait aucunement dimanche, alors que la grande fête annuelle du septième art d’ici, la soirée des Jutra, avait lieu au Monument-National, à Montréal. Une foule de personnalités ont foulé l’impressionnant tapis rouge de 900 pieds carrés, déroulé sous 300 000 watts de projecteurs. Il y avait des vedettes partout, et ce, malgré le froid mordant qui régnait en cette fin du mois de mars.

En habits chics et robes à paillettes malgré le vent, les artistes ont posé de bon gré pour les photographes et répondu aux questions des journalistes. De quoi donner l’envie de se précipiter dans les salles pour applaudir nos cinéastes et leurs œuvres. Voici quelques potins cueillis ici et là avant le début du gala.

Patrick Huard a été l’un des derniers à traverser le tapis rouge, au bras de sa douce, Anik Jean. Il a raconté être très occupé en ce moment, avec l’écriture de Bon Cop, Bad Cop 2. Il planche également sur l’élaboration d’un nouveau spectacle et d’une série télévisée. Patrick n’était pas en mesure d’annoncer de date de sortie officielle pour la suite de Bon Cop, Bad Cop, un projet qui est dans l’air depuis longtemps. «Ça dépend du financement, mais j’espère pouvoir tourner au printemps prochain», a-t-il expliqué. Patrick s’est prononcé brièvement sur les difficultés qui secouent présentement le cinéma québécois. «Il ne faut pas oublier que, quand le cinéma québécois est en crise, il fait 800, 900 fois plus que le reste du Canada, a-t-il souligné. On a un cinéma qui est très vivant; on a eu des années record et on pensait que ce serait ça, la vie. Mais il faut continuer de se battre!»

Anik Jean, de son côté, prépare un album dont elle refuse de dévoiler le concept pour le moment. «C’est encore secret, a-t-elle précisé. Mais c’est quelque chose que je voulais faire depuis longtemps» S’agit-il d’un opus de reprises? «Peut-être», a laissé planer Anik, mystérieuse. En attendant de nous en dire plus, Anik consacre beaucoup de temps à son rôle de maman du petit Nathan, deux ans. À l’instar de ses parents, fiston aurait de la graine d’artiste dans le nez, aux dires de sa mère. «Un peu trop!», s’est esclaffé cette dernière.

Présente pour accompagner son amoureux, Antoine Bertrand, qui était en nomination à titre de Meilleur acteur pour son interprétation de Louis Cyr dans le film du même nom, Catherine-Anne Toupin était très excitée d’annoncer que les tournages de la comédie Boomerang, dont elle a eu l’idée originale, s’amorceront à la fin de l’été, en août ou en septembre.

Catherine-Anne Toupin tiendra la vedette de cette nouvelle émission avec Antoine Bertrand. «C’est bien excitant, on a hâte, s’est-elle réjouie. C’est la première fois qu’on va travailler ensemble, lui et moi.»La série sera diffusée ultérieurement à TVA. Catherine-Anne n’avait pas encore le droit, dimanche, de dévoiler l’identité des autres comédiens qui joueront dans Boomerang, qui racontera l’histoire de deux trentenaires qui retournent vivre chez leurs parents. Catherine-Anne sera aussi de la troisième saison d’Unité 9, à ICI Radio-Canada Télé.

Antoine Bertrand, pour sa part, flottait encore sur un nuage à la suite de son expérience de porte-parole des Rendez-vous du cinéma québécois, le mois dernier. «J’ai adoré ça!, s’est-il enthousiasmé. J’ai pris un bain de cinéma québécois, un bain de culture incroyable. La diversité de notre cinéma m’étonne toujours, et là, j’en ai eu la preuve en plein visage. Si je ne reviens pas comme porte-parole, je vais y retourner comme festivalier, assurément!» Dans les prochains mois, Antoine sera de la distribution des Maitres du suspense, nouveau long-métrage de Stéphane Lapointe, et tournera dans Boomerang avec sa conjointe.

Benoît Gouin a éclaté de rire lorsqu’on lui a rappelé les rumeurs qui circulent en ce moment au sujet de sa vie amoureuse. Des bruits insistants soufflaient en effet récemment qu’il serait en couple avec Céline Bonnier… ce qui le fait beaucoup rigoler. «Mais non, a-t-il répondu. Céline est ma grande amie depuis 25 ans. À part Céline, j’ai vraiment une blonde! (rires) Et elle m’accompagne ce soir. Mais tout le monde me pose la question ces temps-ci. Peut-être que les gens nous ont vus ensemble, Céline et moi, et ont cru qu’on était amoureux, mais on est seulement de très bons amis.» Dans la prochaine année, on verra Benoît dans Nouvelle adresse, nouvelle série de Richard Blaimert que diffusera ICI Radio-Canada Télé. Benoît Gouin était en nomination dans la catégorie Meilleur acteur de soutien pour son rôle dans Gabrielle.

Ricardo Trogi et Jean-Carl Boucher, respectivement réalisateur et acteur principal de 1987, suite de 1981, qui prendra l’affiche en août, devaient présenter ensemble le trophée du Meilleur réalisateur. Alors que Ricardo Trogi a dit avoir craqué pour Gabrielle dans la dernière année, Jean-Carl Boucher, lui, a affirmé avoir beaucoup aimé Vic + Flo ont vu un ours. Lorsqu’on leur a signalé que plusieurs fondent beaucoup d’espoir sur 1987 pour redresser la situation du box-office québécois, les deux amis se sont exclamés en chœur : «Ils font bien!» «C’a été compliqué à faire…», a ajouté Ricardo. Le cinéaste a annoncé qu’il y aurait peut-être un troisième volet à la série de films inspirée de sa propre vie, mais rien n’est encore certain.

Guylaine Tremblay et Anne Casabonne venaient de se croiser dans la salle de maquillage lorsque le Huffington Post Québec les a interceptées, quelques minutes avant le début du tapis rouge. Les deux actrices reprendront le tournage d’Unité 9 le 5 mai prochain, en vue de la troisième saison, qui sera en ondes à ICI Radio-Canada Télé à l’automne. Anne Casabonne a commencé dimanche matin le tournage de la nouvelle comédie Complexe G, qui sera à l’antenne de TVA l’automne prochain. Guylaine Tremblay, elle, a souhaité à voix haute jouer au théâtre dans un avenir rapproché.

La réalisatrice Nathalie Saint-Pierre, dont le film Catimini était en nomination sous la bannière du Meilleur film, a raconté plancher sur un nouveau long-métrage. «Je suis en écriture et je vais vous le présenter dans trois ans», a-t-elle déclaré. La créatrice s’est dite un peu déçue que Catimini n’ait pas été vu par beaucoup de gens lorsqu’il était à l’affiche. «Le froid d’aujourd’hui me rappelle que le film était sorti en janvier, a-t-elle toutefois reconnu. À la place du public, moi non plus je ne serais pas allée au cinéma! Mais la vie d’un film, c’est long, et les nominations aux Jutra vont peut-être donner le goût aux gens de regarder Catimini

Ce n’était pas le fait de ne pas être en nomination aux Jutra qui allait faire perdre son sourire à la pétillante Gabrielle Marion-Rivard, vedette de Gabrielle. La jeune femme était on ne peut plus heureuse d’être au gala pour fêter avec ses pairs. «Pour moi, c’est un grand honneur d’être là. Même si je ne suis pas nommée, ce n’est pas grave. Je suis venue pour une bonne raison. J’étais un peu fâchée quand j’ai su que je n’étais pas en nomination, mais je suis venue encourager les autres acteurs et actrices», a déclaré Gabrielle avec son habituel sourire. La nouvelle étoile a précisé ne pas avoir d’autres projets pour le grand ou le petit écran en ce moment, mais elle espère jouer à nouveau bientôt.

La petite Sophie Nélisse entamera sous peu, à New York, le tournage du film américain The Great Gilly Hopkins, aux côtés de Glenn Close et Kathy Bates. Quelles différences voit la comédienne entre les productions québécoises et américaines, elle qui a travaillé sur les deux fronts? «La production est un peu plus grosse aux États-Unis, a détaillé Sophie. Là-bas, ils prennent plus leur temps parce qu’ils ont l’argent pour le faire. Mais j’ai adoré mes expériences des “deux bords”, et je veux retravailler aux deux endroits.»

Le film J’espère que tu vas bien 2, réalisé par David LaHaye, vient de prendre l’affiche partout en province, mais le long-métrage sera présenté en primeur montréalaise lundi et jeudi au Cinéma Beaubien ; si ces projections attirent suffisamment l’attention, J’espère que tu vas bien 2 sortira aussi dans les salles de la métropole.

«C’est l’histoire de cinq personnages poqués qui ont besoin d’aide, et qui s’entraident. C’est un film sur l’amitié, la compassion. C’est une improvisation en un plan-séquence. On parle autant de vaginoplastie et d’érection que de pauvreté et de suicide. C’est avec Marie-Chantal Perron, Sylvie Moreau, Richard Robitaille et Hugo St-Cyr», a dépeint David. Bientôt, l’acteur incarnera un transsexuel dans Lièvres, première offrande cinématographique de Dominic Goyer. Le tournage est présentement en cours. Lièvres compte aussi sur le talent de Germain Houde dans l’un des rôles principaux.

À LIRE AUSSI SUR LE HUFFPOST

» Gala des Jutra: la soirée en direct

» Les réactions des gagnants

» Un tapis rouge tout feu tout flamme pour les Jutra 2014 (PHOTOS)

» Les potins du tapis rouge

Nos robes coups de coeur du tapis rouge des Jutra 2014 (PHOTOS)

» Louis Cyr et Gabrielle partent favoris

» Coup de chapeau à Micheline Lanctôt

» Les prédictions du Huffington Post Québec

INOLTRE SU HUFFPOST

Les gagnants des Jutra 23 mars 2014
Le tapis rouge des Jutra 2014