NOUVELLES

Un policier tué par balles dans une favela de Rio de Janeiro

22/03/2014 12:49 EDT | Actualisé 22/05/2014 05:12 EDT

Un policier a été tué samedi dans une favela de Rio, au lendemain de l'annonce que le gouvernement fédéral appuiera les autorités locales pour tenter de juguler un regain de violence dans des favelas récemment occupées par les forces de l'ordre.

A moins de trois mois du lancement du Mondial de football 2014 (12 juin-13 juillet), la police a annoncé la mort par balles d'un sergent de 44 ans, dans une favela du quartier de Magalhaes Bastos (ouest de la ville).

Vendredi, le gouverneur de l'État de Rio, Sergio Cabral, a demandé et reçu l'appui de la présidente Dilma Rousseff pour tenter de ramener le calme après un regain de violences dans certaines favelas de Rio ces dernières semaines, du fait de narcotrafiquants, affirment les autorités.

La nature du soutien et des forces de l'ordre que le gouvernement fédéral enverra sera définie lundi prochain, lors d'une réunion entre les plus hautes autorités fédérales et celles de l'État de Rio, une des douze villes hôtes du Mondial, qui accueillera notamment la finale.

"Cinq des sept unités (de ce secteur, ndlr) ont été incendiées, ce sont des attaques organisées", a dit le responsable des Unités policières de pacification (UPP) dans les favelas, le colonel Frederico Caldas, à la télévision Globonews, vendredi après une attaque dans le nord de la ville.

Ce vendredi, de nombreuses écoles sont restées fermées dans le secteur et la police locale a annoncé le renforcement de ses patrouilles.

De nombreuses favelas auparavant sous le joug de narcotrafiquants ou de milices ont été occupées par la police, qui a installé 38 Unités de police pacificatrice (UPP).

Des UPP présentes dans des zones "pacifiées", comme à Rocinha, Pavao-Pavaozinho, dans les quartiers sud les plus touristiques, ou encore le Complexo de Alemao, ont été attaquées ces dernières semaines.

cw/ep/tm/hdz/ai

PLUS:hp