NOUVELLES

Syrie: les rebelles et l'armée s'affrontent près de la frontière turque

22/03/2014 03:24 EDT | Actualisé 22/05/2014 05:12 EDT

BEYROUTH - L'armée syrienne a lancé samedi une contre-offensive pour tenter de reprendre le contrôle d'un passage frontalier avec la Turquie, tombé la veille entre les mains de rebelles dirigés par des membres d'un groupe extrémiste lié à Al-Qaïda, ont déclaré des militants de l'opposition et les médias officiels.

La prise par les rebelles du point de passage de Kassab, dans la province côtière de Lattaquié, survient après des semaines de gains des forces gouvernementales dans le sud du pays, le long de la frontière avec le Liban. Même si l'armée semble avoir repris l'avantage sur le terrain depuis un an, les rebelles ont lancé une nouvelle offensive vendredi dans la province de Lattaquié, dont est originaire la famille El-Assad.

Selon le directeur de l'Observatoire syrien des droits de l'homme, Rami Abdurrahman, des combattants de l'opposition, dirigés par des membres du Front Al-Nosra, ont pris le contrôle du passage frontalier, mais sont la cible des forces du régime depuis vendredi.

La chaîne libanaise Al-Mayadeen TV, qui dispose d'un réseau de correspondants à travers la Syrie, a déclaré que des avions de guerre avaient mené plusieurs frappes dans la région de Kassab.

L'agence de presse officielle SANA affirme que les troupes syriennes sont passées à l'offensive dans la zone et ont tué plusieurs insurgés, dont un Saoudien présenté comme le chef de la faction Ansar al-Sham. D'après SANA, un chef local du Front Al-Nosra a aussi péri dans les combats.

Un site jihadiste a confirmé qu'un combattant saoudien avait été tué vendredi durant l'offensive à Lattaquié et l'a identifié sous le nom d'Abdul-Mohsen Abdullah Ibrahim al-Sharekh, aussi connu sous le nom de Sanafi al-Nasr. Le site affirme qu'il figurait au 49e rang sur la liste des 85 suspects de terrorisme les plus recherchés par l'Arabie saoudite.

Un militant de l'opposition dans le nord-ouest de la Syrie, qui s'est présenté sous le nom d'Abu Mohammed Haffawi, a déclaré à l'Associated Press que l'offensive menée par les rebelles se concentrait sur une colline stratégique connue sous le nom d'Observatoire 45, qui surplombe de vastes étendues de terres. Il a indiqué que la prise de cette colline par les rebelles leur permettrait de contrôler plus facilement les villages des environs.

Selon le militant, les rebelles contrôlent toujours le passage frontalier de Kassab, tandis que les forces gouvernementales tiennent la principale ville de la région, aussi appelée Kassab, où vit une importante communauté arménienne.

Ailleurs en Syrie, l'Observatoire des droits de l'homme et le Centre des médias d'Alep rapportent que des rebelles ont pris le contrôle du mont Shweihneh, dans la province d'Alep, après d'intenses combats. D'après le Centre des médias d'Alep, 50 soldats gouvernementaux ont péri dans les affrontements, tandis que l'Observatoire affirme que 21 soldats et 18 rebelles ont été tués.

Le soulèvement contre le régime au pouvoir en Syrie, qui a commencé par des manifestations pacifiques en mars 2011, s'est transformé en guerre civile qui a fait plus de 140 000 morts et des millions de déplacés.

PLUS:pc