NOUVELLES

Red Bull Crashed Ice : Une décharge d'adrénaline (VIDÉO)

22/03/2014 05:23 EDT | Actualisé 22/03/2014 10:09 EDT

QUÉBEC – Les amateurs d’adrénaline raffolent du Red Bull Crashed Ice, sport communément appelé ice cross downhill dans le milieu. Question de faire connaître ce sport au grand public, les membres des médias étaient invités à lacer les patins pour un tour sur la fameuse piste de Québec.

Huffington Post Québec a relevé le défi... et embarqué dans l’intense et glacial manège.

Habillé d’un chandail de l’équipe canadienne de hockey des Jeux de Salt Lake City et arborant un équipement défraîchi datant de l’époque où Patrick Roy évoluait encore avec la Sainte-Flanelle, c’est avec un mélange de fébrilité et d’appréhension que je me suis élancé sur la piste.

Après tout, je venais de signer une décharge au cas où je me briserais les os!

Le résultat n’a finalement pas été si honteux, mais il ne faut absolument pas prendre ceci pour un gage de succès sur le sinueux circuit.

«J’étais surpris! Toi, tu t’es battu. Tu as vraiment essayé de rester debout, m’a lancé le guide et expert de pistes du Red Bull Crashed Ice, Claudio Caluori. Certains se laissent tomber dès qu’ils sont en déséquilibre ou que c’est difficile. Ce n’est pas ton cas.»

Malheureusement, même si ma fierté est encore intacte, mes mollets ne me remercieront sûrement pas demain matin pour mes efforts.

Au-delà de la vitesse, il y a aussi les côtes à monter et descendre, sans compter les atterrissages.

«Disons que pour ceux qui ne savent pas patiner, c’est compliqué à descendre. Il faut anticiper les bosses pour pouvoir les absorber», a expliqué l’ex-athlète d’ice cross downhill et de vélo tout terrain d’origine suisse.

Le Québécois Christian Papillon est le concepteur des pistes du Red Bull Crashed Ice. Un ancien participant, il travaille d’arrache-pied afin de créer les balades plus tumultueuses possibles sur glace. Son but est simple: trouver les meilleurs patineurs.

«C’est très dur pour les gens qui ne l’ont jamais fait. En voyant les prouesses des meilleurs athlètes de la discipline, certains peuvent penser que c’est facile…mais ce n’est pas le cas, comme tu as pu constater!»

Effectivement, ce sport extrême est beaucoup plus complexe qu’il en a l’air.

Vous voulez un conseil des experts afin de vous préparer pour l’épreuve? Ne travaillez pas exclusivement sur votre patinage, puisque les hockeyeurs ne sont plus les seuls à dominer.

«Il faut skier et pratiquer des sports de descente, que ce soit du vélo tout terrain ou de la planche à neige, question de se préparer à faire face à des obstacles», a évalué Claudio Caluori.

Même son de cloche du côté de Christian Papillon.

«Tu dois atterrir aux bons endroits, sinon tu manques ta séquence, a-t-il expliqué. Il y a une base de patin, mais les autres sports de descente aident beaucoup. Par exemple, les Canadiens Scott et Kyle Croxall, ce sont des gars de ski nautique.»

Cette année, l’organisation a mis sur pied un parcours amateur de 95 mètres, la Descente Kijiji et Vidéotron Mobile, afin que les sportifs du dimanche puissent tenter l’expérience.

Pour ma part, j’ai déjà eu ma dose d’adrénaline pour la journée. Mon pot d’onguent analgésique m’attend avec impatience.

INOLTRE SU HUFFPOST

Le championnat du monde de Red Bull Crashed Ice à Québec le 22 mars 2014