NOUVELLES

Michelle Obama aborde à Pékin le sujet sensible de la liberté d'expression

22/03/2014 06:10 EDT | Actualisé 22/05/2014 05:12 EDT

La Première dame des Etats-Unis, Michelle Obama, a évoqué samedi à Pékin l'importance de la liberté d'expression et de culte, dans ce qui devrait rester une brève parenthèse dans son voyage en Chine consacré à des sujets peu controversés.

"Pour ce qui est de la liberté de s'exprimer et d'avoir une religion comme on le souhaite, ainsi que de disposer d'un libre accès à l'information, nous estimons qu'il s'agit là de droits universels dont devrait bénéficier chacun sur Terre dès sa naissance", a déclaré Mme Obama.

L'épouse du président américain a prononcé ces mots devant quelque 200 étudiants, pour la plupart originaires des Etats-Unis, suivant les cours du Centre Stanford de l'Université de Pékin. Cette partie de son discours ne sera très vraisemblablement pas rapportée par les médias d'Etat chinois.

Mme Obama, ses filles Sasha et Malia et sa mère, effectuent un voyage de sept jours en Chine, une visite censée renforcer les liens entre les deux premières puissances mondiales et dissiper un peu la méfiance qui caractérise les relations sino-américaines.

Vendredi, Michelle Obama a participé à des activités consensuelles, escortée par la Première dame chinoise, l'ancienne chanteuse et officier de l'armée Peng Liyuan: découverte de la calligraphie et visite de la Cité interdite.

Mme Obama a aussi effectué quelques échanges de tennis de table avec des jeunes Chinois, peut-être en hommage à la "diplomatie du ping-pong" qui avait permis au début des années 1970 un rapprochement entre Pékin et Washington.

La Première dame américaine et ses proches ont ensuite été reçus par le couple présidentiel chinois, Xi Jinping et Peng Liyuan.

Le numéro un chinois et son homologue américain Barack Obama doivent se rencontrer la semaine prochaine lors d'un sommet sur la sécurité nucléaire à La Haye.

Michelle Obama et sa famille poursuivront leur voyage en Chine par un circuit touristique classique, avec un passage dans la ville de Xian (nord) réputée pour son armée de terre cuite et dans celle de Chengdu (sud-ouest) célèbre pour ses pandas.

Le voyage de Mme Obama, son premier en Chine et troisième à l'étranger sans son mari depuis leur arrivée à la Maison Blanche, a suscité quelques critiques aux Etats-Unis pour le coût élevé imputé aux contribuables et pour le fait qu'il contournait le sujet des droits de l'Homme.

fms-seb/pt

PLUS:hp