NOUVELLES

Les Philippines arrêtent le président du Parti communiste et sa femme

22/03/2014 02:44 EDT | Actualisé 22/05/2014 05:12 EDT

MANILLE, Philippines - L'armée philippine a annoncé samedi l'arrestation du président du Parti communiste et de sa femme, le plus important revers pour le groupe rebelle depuis des années.

Benito Tiamzon et sa femme, Wilma, qui est aussi une haute responsable du parti, ont été arrêtés dans la ville d'Aloguinsan, dans la province de Cebu, a indiqué le chef d'état-major de l'armée philippine, le général Emmanuel Bautista.

Les arrestations sont survenues une semaine avant la commémoration du 45e anniversaire de l'aile armée du parti, la Nouvelle Armée populaire.

Le couple fait face à des accusations de crimes contre l'humanité, incluant de multiples meurtres, a précisé le général Bautista dans un communiqué publié samedi soir. Ils ont été emmenés dans un camp militaire de Cebu.

Le communiqué ne donne aucun autre détail sur les arrestations. Des médias locaux ont indiqué que cinq autres personnes avaient été arrêtées avec le couple.

Le chef d'état-major a appelé les membres du Parti communiste et de son aile armée à baisser les armes, à abandonner leur lutte, à retourner auprès de leurs proches et à participer à la paix et au développement du pays.

Mme Tiamzon, qui est secrétaire générale du parti, avait déjà été arrêtée au début des années 1990, mais elle s'était échappée.

Plusieurs hauts responsables du Parti communiste philippin ont été tués ou capturés au fil des ans.

Les pourparlers en vue de mettre fin à la plus vieille insurrection marxiste d'Asie ont échoué en 2011 à cause des désaccords entre les deux parties sur la libération de plusieurs hauts responsables rebelles.

PLUS:pc