NOUVELLES

La Côte d'Ivoire remet un homme accusé de crimes contre l'humanité à la CPI

22/03/2014 11:20 EDT | Actualisé 22/05/2014 05:12 EDT

LA HAYE, Pays-Bas - La Cour pénale internationale (CPI) a annoncé, samedi, que les autorités ivoiriennes lui avaient remis l'ancien leader d'un mouvement jeunesse accusé de crimes contre l'humanité en lien avec des violences post-électorales.

Charles Blé Goudé, qui a également été accusé en Côte d'Ivoire, a nié avoir pris part aux incidents qui ont coûté la vie à au moins 3000 personnes dans le pays africain en 2010 et 2011.

Dans un communiqué, la CPI a affirmé que le gouvernement ivoirien lui avait confié Blé Goudé samedi et que l'homme de 42 ans était présentement transféré au centre de détention du tribunal à La Haye, aux Pays-Bas.

Jeudi, le ministre de la Justice de la Côte d'Ivoire, Mamadou Gnenema Coulibaly, avait déclaré que les autorités ivoiriennes avaient l'intention de remettre Charles Blé Goudé à la CPI plutôt que de le traduire elles-mêmes en justice.

M. Coulibaly avait mentionné le rôle joué par le proche de l'ex-président Laurent Gbagbo dans les attaques contre le personnel des Nations unies durant le conflit.

Aucune date de comparution n'a été fournie.

PLUS:pc