NOUVELLES

Fontaines "contaminées" en France pour sensibiliser au manque d'eau potable dans le monde

22/03/2014 09:14 EDT | Actualisé 22/05/2014 05:12 EDT

Des fontaines publiques ont été symboliquement "contaminées" à Paris et dans une dizaine d'autres villes françaises, rappelant samedi à l'occasion de la Journée mondiale de l'eau, que des millions de personnes meurent chaque année du manque d'eau potable.

Des militants d'Action contre la faim (ACF) ont distillé dans l'eau de la fontaine Saint-Michel, dans le centre de la capitale, un produit colorant rouge mais non toxique, "couleur sang, pour montrer que l'eau, ça tue", a expliqué la présidente d'ACF, Stéphanie Rivoal.

"L'eau est mortelle : plus de 780 millions de personnes boivent une eau qui n'est pourtant pas potable" a-t-elle déploré, ajoutant "l'eau non potable tue plus que les guerres !"

Selon l'ONG, 1,7 milliard de personnes sont atteintes chaque année de maladies diarrhéiques liées à l'eau, provoquant 760.000 décès dans le monde.

Les maladies diarrhéiques sont la deuxième cause de mortalité parmi les enfants après la pneumonie et la première cause de malnutrition chez les moins de cinq ans, alors même que ces maladies sont faciles à traiter et à éviter, selon l'organisation internationale.

"Les gens connaissent les morts de faim, mais ils doivent aussi savoir que des millions de gens meurent chaque année du manque d'eau ou de consommation d'eau non potable", a souligné Stéphanie Rivoal.

Selon l'ONU, 768 millions de personnes dans le monde n'ont pas accès à "une source d'eau améliorée", c'est-à-dire un puits ou une source dans laquelle les animaux ne viennent pas aussi se désaltérer.

cld/ger/blb/bds

PLUS:hp