NOUVELLES

Espagne - 29e journée: les clasicos les plus marquants

22/03/2014 10:22 EDT | Actualisé 22/05/2014 05:12 EDT

Les chocs entre les deux plus grands clubs espagnols, le Real Madrid et le FC Barcelone, sont toujours des rencontres à part mais voici une sélection de certains de ces "clasicos" qui ont marqué les esprits:

. Le tout premier:

Le Real et le Barça s'affrontent pour la première fois le 13 mai 1902 à Madrid, en demi-finale de la Coupe du Couronnement, qui deviendra par la suite Coupe du Roi. Le Barça s'impose 3-1.

. Le plus indécis:

Lors d'un match d'appui en demi-finale de Coupe du Roi 1916, Madrilènes et Barcelonais se neutralisent, certes, mais sur le score spectaculaire de 6-6. Par ailleurs, sur les deux dernières décennies, le clasico n'a accouché qu'une fois d'un nul sans but (0-0), en novembre 2002.

. Le premier en Liga:

Pour la première saison du Championnat d'Espagne de 1re division, en 1928-1929, le premier duel entre Real et Barça tourne à l'avantage des Madrilènes. Le 17 février 1929, ils s'imposent 2-1 au stade Les Corts de Barcelone. Les Catalans se vengent à Madrid le 9 mai 1929, en faisant tomber la "Maison blanche" 1-0.

. Les plus humiliants:

Le 13 juin 1943, le Real pulvérise (11-1) le club blaugrana en demi-finale de Coupe du Roi, alors appelée Coupe du Généralissime. Mais ces dix dernières années, c'est le Barça de l'entraîneur Pep Guardiola (2008-2012) qui a signé deux "cartons" successifs avec un 6-2 au stade Santiago Bernabeu le 2 mai 2009 et une "manita" (5-0) au Camp Nou devant le Real de José Mourinho le 29 novembre 2010.

. Le plus revanchard:

Au plus fort de la rivalité Guardiola-Mourinho, le Real Madrid enchaîne sept matches sans victoire contre Barcelone toutes compétitions confondues, d'avril 2011 à avril 2012. Et finalement, la "Maison blanche" s'impose au Camp Nou en Liga (2-1) le 21 avril de cette année-là, prenant une belle revanche et un avantage définitif pour le titre de champion 2012.

. Le plus houleux:

Le 21 octobre 2000, le Portugais Luis Figo, transféré pendant l'été du Barça au Real Madrid de Florentino Perez, est accueilli comme un "traître" par le Camp Nou. Sifflé, hué, le premier des "Galactiques" sera même dans l'impossibilité de tirer un corner, évitant une pluie d'objets venant des tribunes, dont une tête de cochon de lait ! Le match sera interrompu pendant plusieurs minutes par l'arbitre avant de reprendre. Le score est presque anecdotique: une victoire 2-0 du Barça.

sgi-jed/ig

PLUS:hp