NOUVELLES

USA: un audit sur l'utilisation de propulseurs russes pour les satellites

21/03/2014 07:27 EDT | Actualisé 21/05/2014 05:12 EDT

Face aux tensions croissantes avec la Russie, le Pentagone étudie si l'utilisation de propulseurs russes pour l'envoi des satellites américains dans l'espace pose un problème en matière de sécurité nationale, ont déclaré des responsables vendredi.

Depuis 1995, l'armée américaine utilise des propulseurs russes sur les fusées Atlas V, souvent employées pour envoyer dans l'espace des satellites de l'armée de l'Air ou d'autres satellites.

"A la lumière de la situation actuelle, le département (de la Défense) a ordonné à l'armée de l'Air d'effectuer une révision supplémentaire pour s'assurer que nous comprenons bien toutes les implications, y compris en cas d'interruption des livraisons, de l'utilisation des propulseurs RD-180 fabriqués en Russie dans notre fusée Atlas V", a déclaré la porte-parole Maureen Schumann.

Même si le département de la Défense examine régulièrement les risques potentiels que représente pour la chaîne logistique militaire américaine l'utilisation de pièces venant de l'étranger, le chef du Pentagone Chuck Hagel a lancé un nouvel audit sur les propulseurs russes à la lumière des événements survenus en Ukraine.

Selon Maureen Schumann, un stock de propulseurs russes a été constitué après de précédents audits et durerait en cas de besoin deux ans. Selon elle également, les sanctions adoptées par Washington et visant la Russie n'affectent pas les programmes du Pentagone.

Selon un responsable américain s'exprimant sous couvert d'anonymat, aucun changement majeur ne devrait suivre ce nouvel audit.

ddl/mdm/gde

PLUS:hp