NOUVELLES

Syrie: combats féroces autour d'un point de passage avec la Turquie

21/03/2014 07:08 EDT | Actualisé 21/05/2014 05:12 EDT

Au moins sept combattants pro-régime et 17 rebelles ont été tués vendredi lors d'une attaque menée par trois groupes islamistes, dont le Front al-Nosra, pour conquérir un point de passage avec la Turquie, a indiqué une ONG et l'agence Sana.

Le Front al-Nosra, branche syrienne d'al-Qaïda, Sham al-Islam et Ansar al-Sham "se battent férocement autour du point de passage de Kassab, tenu par le régime entre la Syrie et la Turquie, dans la province de Lattaquié", a dit à l'AFP le directeur de l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), Rami Abdel Rahmane.

"Ils ont pris des postes de surveillance et quelques immeubles autour du point de passage, mais ne le contrôlent pas encore", a-t-il précisé. Ils se sont aussi emparés d'une colline voisine et ont tiré au mortier sur Kassab et un village alaouite proche, Karsana, causant la mort de cinq personnes dont un enfant.

La télévision d'Etat syrienne a mentionné ces combats, affirmant que l'armée "luttait contre des terroristes qui tentent de s'infiltrer depuis la Turquie et d'attaquer des points de passage dans la province de Lattaquié", dans le nord-ouest du pays. Selon l'agence officielle Sana, 17 rebelles ont été tués dont "l'émir" (chef) d'al-Nosra dans la province de Lattaquié.

Le régime désigne par le terme de "terroristes" l'ensemble des rebelles.

Ces combats interviennent après le lancement par ces trois groupes islamistes d'une campagne baptisée "Anfal" dans la province de Lattaquié, jusqu'alors relativement épargnée par les combats qui ravagent la Syrie.

Considérée comme l'un des bastions du régime --elle abrite le village du président Bachar al-Assad--, cette province est majoritairement alaouite, la confession de la famille Assad.

Par ailleurs à Qoudsaya, ville de la proche banlieue de Damas où avait été signée une trêve entre régime et rebelles, un raid aérien a tué trois femmes, deux enfants et un homme, selon l'OSDH.

En trois ans, le conflit syrien, né d'une révolte pacifique qui s'est transformée en guerre civile, a fait plus de 146.000 morts et plusieurs millions de déplacés.

sah-kam/sk/cnp

PLUS:hp