NOUVELLES

Loblaw obtient le feu vert du Bureau de la concurrence pour acheter Shoppers

21/03/2014 10:25 EDT | Actualisé 21/05/2014 05:12 EDT

TORONTO - Le géant des supermarchés d'alimentation Loblaw (TSX:L) a reçu un feu vert conditionnel du Bureau de la concurrence pour son offre d'acquisition de 12,4 milliards $ de la chaîne de pharmacies Shoppers Drug Mart (TSX:SC) — qui exploite la bannière Pharmaprix au Québec.

L'agence fédérale requiert que Loblaw vende un total de 18 de ses magasins et neuf de ses pharmacies à un exploitant indépendant.

Les 18 magasins sont situés dans des petites municipalités, et incluent 14 établissements Shoppers et quatre sous la bannière Loblaw.

Loblaw ne s'attend à la fermeture d'aucun magasin dans le cadre de ces cessions. Aucun établissement québécois n'est touché.

L’entente interdit aussi certains «comportements bien précis» de Loblaw à l'égard des fournisseurs. Elle comprend ainsi des «restrictions» sur certaines politiques et ententes de Loblaw, qui dureront «tout au plus cinq ans» à compter de la date de conclusion de la transaction proposée, a indiqué le Bureau de la concurrence.

L'agence fédérale a indiqué qu'elle continuerait à examiner certains programmes d'établissement des prix et ententes conclues par Loblaw.

Certains fournisseurs ont déploré des pratiques inéquitables de la plus importante chaîne d'alimentation au pays, et ont appelé à la mise en place d'un code de conduite dans le secteur.

Loblaw, qui compte le plus important réseau de magasins d'alimentation au pays sous diverses bannières, a affirmé qu'elle collaborerait avec le Bureau de la concurrence «dans la poursuite de son étude de la question».

«Loblaw adhère pleinement à l'établissement de pratiques à l'égard de ses fournisseurs qui soient conformes aux objectifs du Bureau en termes de concurrence des marchés», a dit l'entreprise, dans un communiqué transmis vendredi.

La transaction, qui avait fait l'objet d'une annonce en juillet 2013, doit être conclue le 28 mars.

«Ce consentement remédie aux répercussions de la fusion les plus nuisibles afin que les consommateurs continuent de profiter de prix concurrentiels pour ce qui est de la vente au détail de produits pharmaceutiques au Canada», a dit par communiqué le commissaire de la concurrence, John Pecman.

À la Bourse de Toronto, l'action de Loblaw a gagné vendredi 79 cents à 47,01 $, tandis que le titre de Shoppers a pris 57 cents à 61,18 $.

PLUS:pc