NOUVELLES

Livraison du courrier de Postes Canada : le syndicat revient à la charge

21/03/2014 02:33 EDT | Actualisé 20/05/2014 05:12 EDT

Le Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes (STTP) dénonce à nouveau les suppressions de postes et la fin de la livraison à domicile annoncée en décembre par Postes Canada.

Le STTP visite plusieurs régions du pays, dont Québec vendredi matin, pour réitérer son mécontentement face à l'arrêt, d'ici cinq ans, de la livraison du courrier à domicile dans les zones urbaines.

Le Syndicat insiste sur les difficultés que rencontreront les personnes âgées et les personnes à mobilité réduite qui devront se rendre aux boîtes postales communautaires.

Un des porte-parole du syndicat, Alain Robitaille, s'inquiète également pour la sécurité du courrier. Il cite l'exemple de la Colombie-Britannique. « On a appris récemment qu'il y a au-dessus de 4800 constats d'infraction sur des boîtes postales communautaires dans l'Ouest canadien. Un groupe criminalisé se présente aux boîtes postales communautaires, crochète la barrure et en vide le contenu », relate-t-il.

Cela représente un enjeu pour la sécurité du courrier et sa valeur de même que pour la protection de l'identité, soutient le syndicat.

Pertes de services et pertes d'emplois

Le syndicat décrie également la hausse des prix des timbres et la perte d'emplois de facteurs. Selon le syndicat, 40 % des emplois seront touchés avec les compressions prévues par Postes Canada.

Le STTP affirme que la Société d'État s'apprête à sabrer dans les services, alors qu'elle n'a été déficitaire qu'une seule fois dans derrière 17 années.

L'arrêt de la livraison à domicile est prévu pour l'automne à Repentigny, Charlemagne, Rosemère Lorraine et Bois-des-Filion. D'autres villes s'ajouteront par la suite.

Les employés des postes demandent au gouvernement canadien et à Postes Canada de consulter la population avant de procéder à ces changements.

PLUS:rc