NOUVELLES

L'ex-général serbe Krstic transféré en Pologne, pour y purger sa peine

21/03/2014 08:18 EDT | Actualisé 21/05/2014 05:12 EDT

L'ex-général serbe bosniaque Radislav Krstic, condamné par le Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie (TPIY) à 35 ans de prison pour son rôle dans le massacre de Srebrenica en 1995, a été transféré en Pologne pour y purger sa peine, ont indiqué vendredi les autorités pénitentiaires polonaises.

"Une telle personne a été admise à la maison d'arrêt de Piotrkow Trybunalski (centre) jeudi vers 14h30 (13H30 GMT)", a indiqué à l'AFP Bartlomiej Turbiarz, porte-parole des autorités pénitentiaires de la région.

"Il purgera sa peine dans une cellule individuelle, surveillée 24 heures sur 24 par des caméras", a-t-il précisé.

Il s'agit du premier condamné pour crimes contre l'humanité en ex-Yougoslavie qui purgera sa peine dans une prison polonaise, à la demande expresse du TPIY.

La Pologne fait partie des 17 pays qui se sont engagés auprès de l'ONU à accepter les criminels désignés par La Haye.

Le TPIY a demandé à la Pologne en septembre 2012 d'accepter Krstic, 66 ans, par souci pour la vie du détenu qui avait échappé de justesse en 2010 à une tentative de meurtre par trois co-prisonniers musulmans dans la prison de Wakefield en Angleterre.

En Pologne, où il y a très peu de musulmans, le risque d'une agression semblable paraît minime.

Radislav Krstic fut l'un des organisateurs du massacre de Srebrenica, commis contre des Bosniaques lors de la guerre de Bosnie, en juillet 1995.

Après la chute des enclaves de Srebrenica et de Zepa, quelque 25.000 femmes, enfants et personnes âgées avaient été transférés de force vers des territoires contrôlés par les musulmans de Bosnie.

Les hommes et les garçons en âge de porter des armes, militaires ou civils, avaient été exécutés et jetés dans des fosses communes.

bo/mrm/ros

PLUS:hp