NOUVELLES

L'armée syrienne reprend le contrôle d'une importante forteresse médiévale

21/03/2014 03:51 EDT | Actualisé 21/05/2014 05:12 EDT

HOSN, Syrie - L'armée syrienne a délogé les rebelles d'une importante forteresse datant de l'époque des Croisades après plusieurs heures de violents combats, tuant au moins 93 insurgés qui tentaient de s'enfuir vers le Liban voisin, a annoncé un commandant de l'armée aux journalistes qui participaient vendredi à une visite de la région organisée par le gouvernement.

Les reporters se sont fait montrer des signes de la fuite précipitée des rebelles du Krak des Chevaliers, notamment de la nourriture laissée intacte sur un petit réchaud, de même que des murs et des escaliers effondrés et d'autres dommages causés par les nombreuses vagues de combats depuis la prise par les rebelles, en 2012, de ce lieu classé au Patrimoine mondial de l'UNESCO.

La reprise de la citadelle, juchée au sommet d'une colline, est autant symbolique que stratégique. Il s'agit de la plus récente d'une série de victoires des troupes gouvernementales près de la frontière avec le Liban, empruntée par les rebelles pour faire passer des combattants et du matériel.

Le village voisin de Hosn a été dévasté par les affrontements et plusieurs maisons ont été complètement détruites. Des journalistes qui ont visité le village avec une escorte militaire ont vu plusieurs véhicules en train de brûler, projetant une épaisse fumée noire dans le ciel. La plupart des villageois se sont enfuis, mais une cinquantaine de personnes, principalement des femmes et des enfants, ont été vus en train de quitter le village vendredi.

On ne sait pas si tous les dommages constatés au Krak des Chevaliers et dans le village voisin ont été infligés lors de la bataille de jeudi, qui a commencé à l'aube, selon le commandant. Il a précisé que ses troupes avaient repris le contrôle de la forteresse au début de l'après-midi.

Le commandant a expliqué que les troupes avaient refusé de laisser partir quelque 300 rebelles retranchés dans la citadelle et avaient donné l'assaut final en voyant les insurgés tenter de s'enfuir. Au moins 93 rebelles ont été abattus à ce moment, a-t-il dit, sans préciser combien de combattants avaient été tués durant l'affrontement de plusieurs heures.

Le commandant a tenu ces propos lors de la visite dans la région organisée par le gouvernement. Il n'a pas donné son nom, conformément aux directives de l'armée.

Le Krak des Chevaliers est considéré comme l'un des châteaux les mieux préservés de l'époque des Croisades. Mais comme c'est le cas pour presque tous les lieux archéologiques et culturels syriens, les trois ans de guerre ont laissé des traces. Depuis 18 mois, des vidéos diffusées sur Internet montrent des tirs d'artillerie et des frappes aériennes toucher les épais remparts de pierre de la forteresse.

Les forces du président Bachar el-Assad mènent depuis le mois de novembre une offensive dans la région près de la frontière libanaise, dans une tentative de couper les voies d'approvisionnement de l'opposition. Au cours des deux dernières semaines, les troupes gouvernementales ont repris au moins quatre villes et villages près de la frontière.

Dans le nord du pays, vendredi, des rebelles ont tiré des obus de mortier sur des districts d'Alep tenus par les forces gouvernementales, faisant six morts et 20 blessés, selon l'agence de presse syrienne SANA.

PLUS:pc