NOUVELLES

La défensive de l'Impact aura fort à faire malgré l'absence de Clint Dempsey

21/03/2014 02:35 EDT | Actualisé 21/05/2014 05:12 EDT

MONTRÉAL - Finalement, Clint Dempsey ne foulera pas le terrain du Stade olympique, dimanche, quand l'Impact affrontera les Sounders de Seattle à l'occasion de son match d'ouverture locale. Mais la défensive montréalaise aura quand même fort à faire puisqu'elle aura plusieurs autres joueurs offensifs à surveiller.

Comme l'attaquant nigérian Obafemi Martins, par exemple, a relevé l'entraîneur adjoint Mauro Biello en faisant allusion à celui qui a inscrit huit buts et quatre aides avec les Sounders, l'an dernier. Ou encore Lamar Neagle et Kenny Cooper, comme l'a noté le défenseur Hassoun Camara.

Neagle, qui en sera à son premier match à Montréal depuis que l'Impact l'a échangé en 2013, a connu la meilleure campagne de sa carrière l'an dernier avec une production de huit buts et quatre aides lui aussi. Cooper s'est amené à Seattle par la voie du ballottage à l'âge de 29 ans, après avoir connu la deuxième saison de 18 buts de sa carrière en 2012.

«Ils ont une équipe très dynamique, notamment en raison de la façon dont ils attaquent, a souligné le gardien de l'Impact Troy Perkins cette semaine, avant de savoir si Dempsey serait de la partie ou non. Ils ont plusieurs armes qu'ils peuvent utiliser à l'avant. Nous devrons être alertes (défensivement) même si Dempsey n'est pas là, et surveiller les autres joueurs-clés qui seront là.»

«On est prêt à affronter toutes les situations, a résumé Camara. Si Dempsey est absent, il va falloir s'adapter aux autres.»

La nouvelle avait été ébruitée en début de semaine par un journal torontois, mais c'est seulement vendredi que la MLS a annoncé qu'elle avait bel et bien décidé de suspendre Dempsey pour deux matchs. Celui-ci devra donc rater le duel contre l'Impact ainsi qu'un match à domicile contre le Crew de Columbus, le 29 mars.

La ligue a aussi sanctionné le milieu de l'Impact Justin Mapp, mais celui-ci pourra affronter les Sounders. Dans son cas, il s'agit d'une simple amende, dont le montant n'a pas été dévoilé.

Le match a été reporté de 24 heures jusqu'à dimanche, à 16h, en raison des fortes averses de neige qu'on prévoit samedi matin et après-midi.

Mapp a été puni pour avoir feint une chute à la suite d'une faute commise à ses dépens à la 48e minute de jeu du match de samedi dernier à Houston. Dempsey, lui, a été suspendu pour avoir frappé le défenseur du Toronto FC Mark Bloom dans les parties intimes en ripostant au fait que ce dernier le retenait.

Dempsey a déposé un appel avec l'aide du syndicat des joueurs de la MLS, mais le comité de discipline a maintenu sa décision initiale. Le milieu de 31 ans a affirmé après l'incident qu'il tentait simplement de repousser la main de son opposant.

Malgré l'absence de leur joueur désigné et de celui qui occupe le poste de capitaine avec la sélection des États-Unis, les Sounders ne seront pas intimidés par la foule de plus de 25 000 spectateurs qui assistera au match. La formation de Seattle peut se targuer d'être une des meilleures de la MLS à l'étranger.

Les Sounders ont une fiche à vie de 29-28-24 à titre de visiteurs, dans une ligue où il est très difficile de s'imposer sur le terrain de l'adversaire, peu importe son niveau. Ils ont récolté 111 points depuis 2009 sur la route, le deuxième total du circuit derrière les 117 points du Galaxy de Los Angeles. Seattle s'est contenté d'un dossier de 5-10-2 dans un tel contexte l'an dernier, mais le club compte bien retrouver ses aises à ce niveau. La troupe de l'entraîneur-chef Sigi Schmid en sera à son premier match de la saison à l'étranger après avoir montré un dossier de 1-1 à ses deux premières rencontres de la campagne à domicile.

«En soi, la situation de jouer sur la route fait partie de la normalité de notre existence, a noté Schmid. C'est quelque chose que nous faisons tout le temps, même si c'est un peu différent à Montréal, avec la neige.»

«(Seattle) est une équipe qui participe aux séries à chaque année, a fait remarquer Biello. C'est une équipe qui se présente ici après une défaite, qui va essayer d'obtenir un bon résultat contre nous. On s'attend à un match difficile, mais il faut qu'on aille chercher des points.»

La saison est encore jeune, mais le temps commence effectivement à presser pour le onze montréalais, qui affiche un dossier de 0-2 à l'approche de son premier match local de la campagne. Les hommes de Frank Klopas doivent ensuite jouer à Philadelphie la semaine prochaine.

«Si tu te retrouves avec un trop grand retard (au classement) dans cette ligue, c'est long et dur de revenir, a noté Perkins. Mais il n'y a pas lieu de paniquer, nous sommes contents de la façon dont les choses se sont déroulées à Houston. Nous allons de l'avant et nous serons à domicile cette fois. Le moral est bon dans l'équipe.»

L'Impact devra s'imposer malgré l'absence de Marco Di Vaio et Andres Romero, qui purgeront tous deux le troisième et dernier match de leurs suspensions ce week-end.

PLUS:pc