NOUVELLES

La Crimée est entrée officiellement dans la Fédération de Russie

21/03/2014 09:11 EDT | Actualisé 21/05/2014 05:12 EDT
AFP via Getty Images
Pro-Kremlin activists rally in southern Russian city of Rostov-on-Don, on March 18, 2014, to celebrate the incorporation of Crimea. President Vladimir Putin pushed today every emotional button of the collective Russian psyche as he justified the incorporation of Crimea, citing everything from ancient history to Russia's demand for respect to Western double standards. AFP PHOTO / SERGEI VENYAVSKY (Photo credit should read SERGEI VENYAVSKY/AFP/Getty Images)

Le président russe, Vladimir Poutine, a signé vendredi les lois qui consacrent l'intégration de la péninsule ukrainienne de Crimée à la Fédération russe.

La signature s'est déroulée lors d'une cérémonie officielle au Kremlin, retransmise en direct à la télévision. Le président russe y a notamment signé la loi sur la ratification du traité de rattachement de la Crimée à la Russie ainsi que la loi créant deux nouvelles entités administratives russes, la Crimée et la ville portuaire de Sébastopol.

Plus tôt, les 155 sénateurs du Conseil de la Fédération, la chambre haute du Parlement russe, ont approuvé à l'unanimité et ratifié le traité sur le rattachement de la Crimée à la Russie.

Jeudi, les membres de la Douma, la chambre basse du Parlement, ont également adopté le traité.

La ratification du traité de rattachement de la Crimée par les deux chambres du Parlement russe était considérée comme une formalité après que le Kremlin eut indiqué mardi que le texte entrait en vigueur immédiatement.

Cette intégration de la Crimée au territoire russe survient à peine cinq jours après la tenue d'un référendum controversé en Crimée où près de 97 % des électeurs se sont prononcés en faveur d'un rattachement à la Russie.

L'Union européenne s'ouvre à l'Ukraine

Pendant ce temps, à Bruxelles, l'Union européenne et l'Ukraine signaient le volet politique d'un accord d'association.

Ce texte vise à lier politiquement l'Europe et l'Ukraine dont les relations avec la Russie se sont grandement détériorées ces derniers mois.

« C'est une journée historique pour mon pays et je suis convaincu que c'est une journée historique pour l'Union européenne tout entière », a déclaré le premier ministre ukrainien par intérim, Arseni Iatseniouk.

« Nous voulons faire partie de la famille européenne et c'est une première étape pour que l'Ukraine parvienne à son but ultime, une adhésion pleine et entière [ à l'Union européenne] », a ajouté le premier ministre Iatseniouk.

Plusieurs observateurs estiment cependant que l'intégration de l'Ukraine à l'Union européenne n'est pas encore à l'ordre du jour de Bruxelles. 

Le chef du gouvernement ukrainien a aussi salué la suppression des droits de douanes européens pour les produits ukrainiens. Cette mesure est destinée à donner un coup de main aux entreprises ukrainiennes qui voient s'ouvrir devant elle un marché de 500 millions de consommateurs européens.

INOLTRE SU HUFFPOST

Référendum en Crimée
Tensions entre l'Ukraine et la Russie