NOUVELLES

Citations de la journée de vendredi dans la campagne électorale

21/03/2014 06:30 EDT | Actualisé 21/05/2014 05:12 EDT

Voici quelques-unes des meilleures citations de la journée de vendredi dans la campagne électorale au Québec:

-----

«Philippe Couillard pense que les Québécois devraient moins se distinguer. Le chef d'un parti qui aspire à diriger la seule nation francophone d'Amérique du Nord voudrait qu'on mette de côté ce qui nous distingue. (...) C'est sidérant.»

— La chef péquiste Pauline Marois sur la question de la langue au travail

-----

«Il (le compte) a été déclaré dès mon retour en 1996 et les taxes et intérêts ont été payés, a souligné M. Couillard. C'est assez triste, pitoyable même, de voir des gens qui reculent de 20 ans et fouiller dans (ses) papiers de divorce pour faire du salissage.»

— Le chef libéral Philippe Couillard concernant les attaques à son endroit parce qu'il a déposé quelque 600 000 $ dans une institution financière de l'île de Jersey, un paradis fiscal, au cours des quatre années où il a travaillé en Arabie saoudite, dans les années 1990

-----

«C'était 1300 emplois à 25 $ de l'heure. Il va y avoir un impact majeur. Ça fait trois ans qu'on le sait et le PQ n'a rien fait en 18 mois, rien, rien, rien.»

— Le chef caquiste François Legault, à propos de la fermeture de l'usine Électrolux à L'Assomption

PLUS:pc