NOUVELLES

BlackBerry s'entend pour vendre la plupart de ses actifs immobiliers canadiens

21/03/2014 12:15 EDT | Actualisé 21/05/2014 05:12 EDT

WATERLOO, Ont. - Le fabricant de téléphones intelligents BlackBerry (TSX:BB) a conclu un accord sur la vente de la majorité de ses actifs immobiliers canadiens dans le cadre de ses efforts pour améliorer ses activités.

La société de Waterloo, en Ontario, a indiqué vendredi qu'elle vendrait des espaces et des terrains vacants totalisant plus de 280 000 mètres carrés et s'être entendue pour la cession-bail d'une partie des propriétés.

BlackBerry n'a dévoilé ni l'identité de l'acheteur, ni le prix de la transaction, et a précisé que la vente était toujours assujettie à certaines conditions non précisées.

La société avait indiqué en janvier qu'elle planifiait vendre la plus grande partie de ses actifs immobiliers canadiens.

BlackBerry s'est fait remarquer en 1999 avec ses téléphones intelligents — un secteur qu'il a dominé pendant des années — mais elle a commencé à perdre des parts de marché vers la fin des années 2000, victime de la concurrence du iPhone d'Apple et des téléphones fonctionnant sous le système Android de Google.

Sous la gouverne de John Chen, qui a obtenu le poste de chef de la direction de façon permanente à la fin de l'an dernier, BlackBerry effectue plusieurs efforts pour tenter de redresser son profil. En plus de réduire ses coûts, la société procède à une restructuration qui prévoit notamment l'élimination d'environ 40 pour cent de son effectif.

M. Chen a indiqué que BlackBerry entendait toujours conserver une solide présence au Canada et qu'elle garderait son siège social à Waterloo.

De nouveaux détails au sujet de la transaction immobilière annoncée vendredi seront dévoilés lorsque les principales conditions à sa réalisation auront été respectées ou levées, a indiqué BlackBerry.

L'entente devrait être conclue au premier trimestre de l'exercice financier 2015 de BlackBerry, qui prendra fin le 1er juin 2014.

En décembre, BlackBerry a vendu une poignée d'immeubles à l'Université de Waterloo pour 41 millions $ en vertu d'un accord qui permettait à l'entreprise de louer certains d'entre eux pour jusqu'à cinq ans.

Et plus tôt en mars, la société a vendu son siège social américain d'Irving, au Texas, au Brookfield Property Group pour une somme non précisée. BlackBerry a conclu une cession-bail pour au moins une partie du groupe de six immeubles.

BlackBerry doit dévoiler le 28 mars ses résultats financiers du quatrième trimestre.

Son action a reculé vendredi de 42 cents à 10,19 $ à la Bourse de Toronto.

PLUS:pc