NOUVELLES

Affaire Guy Turcotte : le ministre Blaney salue la décision de la Cour suprême

21/03/2014 07:40 EDT | Actualisé 21/05/2014 05:12 EDT

Le ministre fédéral de la Sécurité publique Steven Blaney s'est réjoui jeudi de la décision de la Cour suprême de rejeter l'appel de Guy Turcotte pour les meurtres de ses deux enfants. L'ex-cardiologue, reconnu non criminellement responsable en 2011, devra subir un nouveau procès.

Le ministre Steven Blaney a convoqué les médias à Québec quelques heures après la décision du plus haut tribunal aux pays pour livrer ses impressions.

« Notre gouvernement se réjouit de cette décision, a dit M. Blaney. Même si je ne peux pas me permettre de commenter davantage cette affaire qui est devant les tribunaux, les Canadiens s'attendent à ce que le système de justice les protège », a-t-il ajouté en se félicitant de l'adoption toujours en cours de la loi du gouvernement conservateur sur la non-responsabilité criminelle.

« Comme de nombreux Québécois, j'avais été troublé par cette décision de la cour de première instance, a commenté Steven Blaney. Nous donnons la priorité aux victimes et nous allons continuer à le faire. »

Le ministre fédéral a affirmé que ses premières pensées allaient à l'ex-conjointe de Guy Turcotte, Isabelle Gaston et à sa famille.
« Bien sûr aucun parent ne devrait à avoir la perte de ses enfants à cause de la violence », a dit le ministre.

Questionné à savoir si ses propos laissaient sous-entendre qu'il souhaitait la condamnation de Guy Turcotte pour ce nouveau procès, Steven Blaney a refusé de préciser davantage en affirmant « que ce serait aux tribunaux de décider. »

PLUS:rc