NOUVELLES

USA: la police libère une centaine de sans-papiers retenus contre leur gré

20/03/2014 08:07 EDT | Actualisé 20/05/2014 05:12 EDT

Une centaine d'immigrés illégaux ont été libérés jeudi d'une maison où ils étaient apparemment retenus contre leur gré au Texas, dans le sud des Etats-Unis, et cinq trafiquants ont été arrêtés, a annoncé la police.

"On a retrouvé les signes habituels d'un trafic (...) dans lequel les gens sont davantage traités comme des animaux que comme des êtres humains", a déclaré à des journalistes John Cannon, le porte-parole de la police de Houston.

Cinq hommes soupçonnés de trafic d'êtres humains ont été interpellés et les agents d'immigration étudiaient la situation des immigrés retrouvés entassés dans une maison aux portes verrouillées. Beaucoup y étaient retenus depuis plusieurs jours ou plusieurs semaines --en sous-vêtements pour les empêcher de fuir-- et la plupart devraient être expulsés, ont souligné des médias locaux.

La police a été alertée par le proche d'une femme et de deux enfants qui devaient être relâchés par les trafiquants --qui ne l'avaient finalement pas fait.

La police a découvert dans la maison "une marée humaine", a souligné John Cannon. "L'odeur et les conditions de vie y étaient tout simplement horribles", a-t-il poursuivi: "Il n'y a pas d'eau dans la maison, il y a un seul toilette qui fonctionne à moitié, une salle de bains --une seule salle de bains pour plus de 100 personnes!".

Au total, la police a retrouvé dans la maison 94 hommes, 14 femmes et deux enfants, fatigués et affamés, mais apparemment pas sérieusement blessés. Une femme, enceinte, a été transportée vers un hôpital pour un bilan.

La police soupçonne par ailleurs que des centaines de coqs découverts sur la propriété servaient pour des combats illégaux.

mso/mdm/rap

PLUS:hp