NOUVELLES

Un hôtel de luxe de Kaboul visé par une attaque, trois blessés

20/03/2014 04:09 EDT | Actualisé 20/05/2014 05:12 EDT

Quatre individus armés ont mené jeudi soir à Kaboul une attaque, revendiquée par les talibans, dans un hôtel de luxe fréquenté par les étrangers, blessant trois personnes, avant d'être abattus par les forces de sécurité afghanes, a indiqué un responsable gouvernemental.

Les quatre assaillants sont parvenus à déjouer la sécurité de l'hôtel, qui comptent pourtant parmi les mieux protégés de la capitale afghane, "en dissimulant de petits pistolets dans leurs chaussettes", a indiqué à des journalistes le porte-parole du ministère de l'Intérieur, Sediq Sediqqi.

Ils se sont ensuite cachés dans les toilettes du restaurant de l'établissement jusqu'à 21H00 (16H30 GMT), avant de lancer leur attaque, a-t-il ajouté.

Un employé de l'hôtel, s'exprimant sous le couvert de l'anonymat, a indiqué avoir "entendu des coups de feu dans le restaurant", tandis que clients et personnels étaient emmenés dans une salle sécurisée du Serena.

Les assaillants ont été ensuite échangé des tirs avec les forces de sécurité afghane, avant d'être abattus, a dit M. Sediqqi.

"Deux gardes ont été hospitalisé, de même qu'un employé de l'hôtel, un étranger", a-t-il déclaré, sans préciser la nationalité de cette dernière victime.

L'attaque a été revendiquée auprès de l'AFP par Zabiullah Mujahid, un porte-parole des talibans, artisans d'une insurrection meurtrière en Afghanistan depuis leur éviction du pouvoir en 2001 par une coalition militaire menée par les Américains.

Le Serena est l'hôtel le plus luxueux de Kaboul. Cet établissement de quelque 177 chambres, prisé des diplomates, travailleurs humanitaires et autres représentants de la communauté expatriée, avait été visé en janvier 2008 par une attaque suicide des talibans qui avait huit morts.

L'attaque est intervenue à la veille du Nouvel an iranien (Norouz), une fête que célébraient jeudi soir des clients de l'hôtel.

Il s'agit de la dernière attaque en date contre un lieu fréquenté par les étrangers, après l'expédition meurtrière menée par un commando-suicide taliban contre le restaurant "La Taverne du Liban", le 17 janvier dernier, qui avait fait 21 morts, dont 13 étrangers.

Le 11 mars, le journaliste anglo-suédois Nils Horner avait été abattu en pleine rue à Kaboul.

Jeudi également, dix-huit personnes, dont sept kamikazes et dix policiers, ont été tuées dans une attaque talibane à Jalalabad (est), à deux semaines de l'élection présidentielle afghane.

Ce scrutin, dont le premier tour est fixé au 5 avril, doit déterminer le successeur de Hamid Karzai, seul homme à avoir dirigé le pays depuis la chute des talibans.

eg/bir

PLUS:hp