NOUVELLES

Ukraine: McCain, sanctionné par Moscou, ironise sur ses vacances en Sibérie

20/03/2014 02:00 EDT | Actualisé 20/05/2014 05:12 EDT

A l'image de John McCain ironisant sur l'annulation de ses vacances en Sibérie, les parlementaires américains visés par des sanctions russes se sont déclarés fiers jeudi de ne plus pouvoir aller en Russie en raison de leur soutien à l'Ukraine.

"J'imagine que cela veut dire que mes vacances de printemps en Sibérie sont annulées, que j'ai perdu mes actions Gazprom, et que mon compte en banque secret à Moscou est gelé", a déclaré le sénateur John McCain, employant le ton sarcastique dont il est coutumier.

"Je ne mettrai jamais fin à mes efforts en faveur de la liberté, l'indépendance et l'intégrité territoriale de l'Ukraine, qui inclut la Crimée", a poursuivi le républicain, l'un des plus fervents soutiens de l'Ukraine dans la crise actuelle, dans un communiqué. Il se trouvait le week-end dernier à Kiev à la tête d'une délégation parlementaire américaine.

Le gouvernement américain a réagi sur le même mode, ironisant sur les sanctions russes.

"A titre personnel, je suis bien sûr déçue de ne pas pouvoir partir en vacances en Russie avec Ben Rhodes et Dan Pfeiffer, mais il faudra peut-être attendre pour cela", a lancé en éclatant de rire la porte-parole du département d'Etat Jennifer Psaki, parlant de deux conseillers de la Maison Blanche visés par des sanctions de la Russie.

"Je crois que ce que nous avons généralement vu, c'est de la fierté d'être sur cette liste, de se lever pour ce que nous pensons être juste, à savoir le maintien de l'intégrité territoriale de l'Ukraine", a-t-elle ajouté.

Moscou avait publié auparavant sa propre liste de sanctions contre des responsables américains, aussitôt après l'annonce par le président Barack Obama de nouvelles mesures punitives contre Moscou pour le rattachement de la Crimée à la Russie.

Cette liste russe vise neuf Américains à qui l'entrée en Russie est désormais interdite. Elle concerne trois conseillers du président Obama: Caroline Atkinson, Daniel Pfeiffer et Benjamin Rhodes. Le chef de la majorité démocrate Harry Reid, le chef républicain de la Chambre John Boehner, le président démocrate de la commission des Affaires étrangères au Sénat, Robert Menendez, ainsi que le sénateur républicain John McCain, la sénatrice démocrate Mary Landrieu et le sénateur Daniel Coats sont aussi concernés.

"Si soutenir la démocratie et la souveraineté en Ukraine signifie que je suis #SanctionnéparPoutine, ça me va", a réagi également sur Twitter son M. Menendez.

"Fier d'être inclus dans la liste de ceux qui ont la volonté de se lever face à l'agression de Poutine", a quant à lui écrit John Boehner, également sur Twitter.

Les deux chambres du Congrès américain ont adopté des résolutions condamnant sévèrement l'intervention russe en Ukraine, et devraient débattre la semaine prochaine de l'adoption d'une aide économique aux autorités de Kiev.

ico-nr/gde

PLUS:hp