NOUVELLES

Tagliani n'a rien de cassé

20/03/2014 04:44 EDT | Actualisé 19/05/2014 05:12 EDT

Alexandre Tagliani se trouve chanceux de ne pas s'être cassé le bras dans son accident lors des 12 heures de Sebring, en Floride. Il en parle à Radio-Canada Sports.

Le pilote québécois en était au deuxième de ses trois relais prévus dans la course de 12 heures, quand à mi-parcours de l'épreuve, alors qu'il roulait en tête (de sa catégorie) dans l'Oreca FLM09 no 8 de l'équipe RSR Racing de l'Américain Paul Gentilozzi, il n'a pas pu éviter un concurrent imprudent qui tentait de revenir en piste après un tête à queue.

Rappelons que Tagliani est engagé dans la catégorie Challenge Prototype (CP), dans des voitures à habitacle ouvert un peu moins rapides que les Daytona Prototype (DP), et disputait à Sebring la deuxième étape du tout nouveau Championnat de l'United Sports Car Championship (USC), après les 24 heures de Daytona.

Le contact a été très violent. Tagliani estime qu'il roulait à 200 km/h dans ce virage rapide du circuit floridien. Il a juste eu le temps de donner une coup de volant pour ne pas frapper de face la voiture en dérapage. Il s'en est sorti indemne, mais avec une douleur au bras droit.

« Je l'ai testé aujourd'hui dans le gym, a dit Tagliani au bout du fil à Radio-Canada Sports. J'ai une douleur dedans, mais je m'estime chanceux, car je n'ai rien de brisé. Mais honnêtement, je m'en serais passé de cet accident, surtout que c'était un accident qu'on aurait pu éviter.

« Ça te donne une idée à quel point ces courses-là, il n'y a jamais rien de garanti. On était en tête, ça allait bien, et pffff.... on est impliqué dans un accrochage comme ça. C'est décevant et triste pour l'équipe. On était en super bonne position pour avoir une bonne fin de course, mais tu es victime quand tu cours avec plein d'autres pilotes sur la même piste. Tu es exposé à ce genre de choses là. »

Tagliani ne veut pas accuser le pilote de la voiture, qui a décidé de lui-même de revenir en piste, au lieu d'attendre qu'on lui en donne l'autorisation.

« C'est clair qu'il n'a pas suivi la procédure, mais ça fait partie de la "game", se contente de dire Tagliani, poli. Ces courses sont reconnues pour être extrêmement difficiles à remporter. Ça n'a rien à voir avec la rapidité, j'étais au mauvais endroit au mauvais moment. Il faut que tu évites les pièges, et ça, c'en était un. »

Quand le pilote québécois est arrivé à pleine vitesse dans le virage, rien ne lui indiquait qu'il y avait danger.

« Il n'y avait pas de drapeau jaune, car il n'était plus dans la ligne de course, précise Tagliani, mais le problème, c'est quand il a décidé de se remettre dans la piste. Il a "spinné", et il s'est retrouvé perpendiculaire à la piste. C'est un virage assez rapide, pris à 200 km/h même si je n'ai pas la télémétrie devant moi.

« J'étais en 4e, j'étais à la limite, et j'ai donné un coup de roue vers l'intérieur, car je pensais qu'il allait glisser vers l'extérieur. J'ai dérapé pour le frapper en angle, et pas le frapper de face, car si je l'avais frappé de face, je me serais fait très mal.

« Il était complètement arrêté, donc une voiture perpendiculaire à la piste, c'est comme si tu frappais un mur, car il ne bougeait pas », a affirmé le Québécois.

Alexandre Tagliani se dit chanceux de pouvoir continuer son programme de courses en 2014, lui qui disputera au minimum une vingtaine de courses, « ma plus grosse saison de course », précise-t-il. Et d'autres pourraient s'ajouter.

Il sera de retour dans l'Oreca no 8 de l'équipe RSR Racing à Laguna Seca en Californie le week-end du 3 mai pour la troisième manche de la saison du Championnat USC.

Ce sera ensuite l'IndyCar et l'Indy 500. Sa collaboaration avec l'équipe Sarah Fisher Hartman Racing commencera à Indianapolis. Il disputera l'ndy 500 et peut-être d'autres courses de la deuxième moitié de la saison IndyCar.

« C'est sérieux, affirme Tagliani. Pour grandir, et s'améliorer, ils ont besoin de deux autos. Ils ne peuvent pas le faire tout d'un coup, ils veulent se développer petit à petit. Ils m'ont demandé si j'avais de la disponiblité pour être là dans d'autres courses, et je leur ai dit oui. »

Rappelons qu'Alexandre Tagliani participera également à la saison NASCAR Canada au sein de sa toute nouvelle équipe, Tagliani Autosport.

PLUS:rc