NOUVELLES

St-Denis refait surface

20/03/2014 02:28 EDT | Actualisé 19/05/2014 05:12 EDT

Le passage des Blue Jackets de Columbus à Montréal signifie pour un de leurs défenseurs un retour dans un aréna qui lui est familier. Et on ne parle pas de James Wisniewski.

Un texte de Guillaume Lefrançois Twitter Courriel

L'ancien du Canadien Frédéric St-Denis a effectivement été rappelé il y a deux semaines, et il s'est entraîné avec ses coéquipiers jeudi matin. Il était toutefois parmi les derniers à quitter la patinoire et n'affrontera pas le Canadien en soirée.

« On est huit défenseurs, a rappelé St-Denis, dont l'expérience avec le Tricolore se résume à 17 matchs en 2011-2012. Nick Schultz ne jouera pas non plus ce soir. Ça va prendre une ou deux blessures avant que j'aie ma chance. Ça va bien ici, on se bat pour les séries et ils n'enlèveront pas un des six défenseurs de la formation. »

Même s'il n'a pas encore porté officiellement l'uniforme des Blue Jackets, St-Denis ne regrette pas le choix qu'il a fait l'été dernier d'être devenu joueur autonome. Ses succès avec les Falcons de Springfield (24 points en 51 matchs, fiche de +14) lui ont valu la confiance de l'organisation pour un rappel.

« Je sentais que ça stagnait à Hamilton, admet le Québécois. Je n'ai peut-être pas connu la saison (2012-2013) que j'aurais souhaité non plus. Aller voir ailleurs peut faire du bien. C'est une bonne organisation. Springfield n'est peut-être pas la ville du siècle, mais on est bien là-bas, ma famille est là et l'organisation m'aime. »

St-Denis vit également l'expérience de la paternité pour la première fois. Sa conjointe a accouché en septembre dernier... deux jours avant l'ouverture du camp!

Savard fait sa place

La venue de St-Denis permet donc au défenseur David Savard de retrouver un compatriote québécois.

Savard a quant à lui profité de la saison pour s'établir en permanence dans la Ligue nationale. Le Maskoutain de 23 ans a pris part à 56 matchs cette saison et joue en moyenne plus de 18 minutes par match. Il totalise 13 points, dont 4 buts, et montre un différentiel de -2.

« Ça va bien. Je dois juste être prêt tous les soirs et montrer que j'ai ma place, mentionne l'ancien des Wildcats de Moncton. J'ai du plaisir à jouer beaucoup de minutes, les entraîneurs m'ont fait confiance dans toutes les situations. »

Jeudi soir, il devrait former un duo avec le Russe Nikita Nikitin.

PLUS:rc