NOUVELLES

Régimes de retraite: les employés municipaux lancent une coalition

20/03/2014 12:29 EDT | Actualisé 20/05/2014 05:12 EDT

MONTRÉAL - Après le front commun des maires, c'est au tour des employés municipaux d'unir leurs voix pour demander aux partis politiques de laisser de la place à la négociation afin de régler l'épineuse question du financement des régimes de retraite municipaux.

Quelque 50 000 cols blancs, cols bleus, policiers municipaux et pompiers sont désormais regroupés au sein d'une coalition pour faire contrepoids aux maires qui multiplient les offensives dans le dossier.

Le porte-parole de la coalition et directeur adjoint du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP), Marc Ranger, dit n'avoir qu'un seul message à transmettre aux formations politiques: «donnez-nous les moyens de continuer à négocier».

M. Ranger déplore que le projet de loi 79 sur le financement des régimes de retraite penche davantage en la faveur de la partie patronale en imposant un cadre qu'il qualifie de trop rigide pour permettre une véritable discussion.

Bien que le projet soit mort au feuilleton tout juste avant le déclenchement de la campagne électorale, il pourrait rapidement rejaillir lors de la prochaine session parlementaire.

Selon Marc Ranger, des maires refuseraient présentement de négocier avec les syndicats représentant leurs employés en espérant que le prochain gouvernement ira de l'avant avec l'adoption du projet de loi.

M. Ranger, qui dit vouloir véhiculer un discours constructif et se tenir loin des attaques personnelles, annonce d'ores et déjà que la coalition n'a pas l'intention de perturber certains événements au cours des prochaines semaines.

Le regroupement a plutôt choisi de faire valoir son point de vue en participant, notamment, au Sommet sur le milieu municipal qui se tiendra vendredi à Québec.

M. Ranger stipule que les syndiqués sont ouverts à faire des concessions et à hausser leurs contributions aux régimes de retraite. Il propose également de mettre sur pied un fonds de stabilisation pour absorber les fluctuations futures des rendements des fonds de retraite.

Le dirigeant du SCFP demande également aux maires de cesser de tenir des propos alarmistes. Marc Ranger rappelle que les régimes de retraite municipaux ont enregistré des rendements «spectaculaires» au cours des deux dernières années.

PLUS:pc