NOUVELLES

Quelques citations du débat des chefs de jeudi

20/03/2014 08:55 EDT | Actualisé 20/05/2014 05:12 EDT

MONTRÉAL - Voici quelques-unes des meilleures citations du débat des chefs de jeudi soir:

-----

Pauline Marois, Parti québécois

«M. Couillard, pour faire oublier les années libérales, voudrait vous faire croire qu'il s'agit d'une élection qui porte sur le référendum. Faux. Il n'y en aura pas, de référendum... tant que les Québécois ne seront pas prêts.»

«Donc vous, vous êtes contre l'exploration du pétrole sur l'île d'Anticosti, et moi, je rassure les Québécois: s'il y a du pétrole sur l'île d'Anticosti, il y aura un BAPE et nous allons exploiter ce pétrole de façon responsable. Il me semble que quand on est chef de gouvernement, il faut être capable d'avoir de l'audace pour protéger nos ressources naturelles.» - s'adressant à Philippe Couillard

«Mme David, vous savez très bien que la privatisation des services de santé, c'est à votre droite que ça se passe, chez M. Couillard avec le Dr Barrette. Ils ont annoncé qu'ils ouvriraient 50 supercliniques dans le domaine privé.»

«Le Parti libéral, c'est lui qui a signé les ententes avec les médecins spécialistes et avec les médecins omnipraticiens. M. (Yves) Bolduc a littéralement donné la caisse. Et c'est vrai que ce sont des hausses considérables.»

«Je leur demande, aux médecins spécialistes, aux médecins omnipraticiens: donnez une chance au système de santé du Québec. Permettez-nous d'étaler les revenus qu'on va vous verser.»

«M. Barrette, comme lobbyiste, vous a convaincu, sans doute, M. Couillard» de ne pas étaler les hausses consenties aux médecins. - s'adressant à M. Couillard

«Demain matin (...) je vous prédis que si M. Couillard était élu, il y aurait une décote immédiate des finances du Québec.»

«M. Couillard, moi, il y a une seule femme que j'ai vu perdre son emploi au Québec, ou perdre sa fonction: c'est Fatima Houda-Pepin, parce que vous l'avez expulsée de votre caucus.» - concernant la charte de la laïcité

-----

Philippe Couillard, Parti libéral

«Ce que vous proposez (Mme Marois) pour Anticosti pour moi ça sent l'amateurisme. (...) C'est comme acheter un billet de loterie et dire à son conjoint 'regarde je suis millionnaire, j'ai un billet de loterie'. Vous ne pouvez pas jouer l'argent des contribuables à la loterie.»

«Je trouve que vous intervenez dans l'économie de façon très dirigiste, et sur ce point, je ne vois pas comment vous vous distancez du Parti québécois.» - s'adressant à François Legault

«La méthode que vous utilisez (pour les statistiques sur les emplois) crée de l’obscurantisme. Ça arrive souvent chez vous les cachettes. Si c'est vrai qu'il y a autant de jobs qui ont été créées au Québec, si c'est vrai que ça va aussi bien, comment ça se fait qu'il manque 3 milliards $ dans les coffres (de l'État). Pourquoi il n'y a pas une cenne dans les coffres de l'État?» - s'adressant à Pauline Marois

«Celui qui a eu peur de s'attaquer aux structures, c'est vous lorsque vous étiez ministre de la Santé. Moi j'ai eu le courage de présenter et d'adopter la loi sur la diminution des accréditations syndicales en santé. Vous l'avez dit vous-même, vous aviez été empêché par le Parti québécois (à l'époque) de le faire. Vous auriez dû avoir le courage de vous tenir debout avec vos collègues et de le faire.» - s'adressant à M. Legault

«Vous estimez, au bout de cinq ans, avoir réduit de 2,3 milliards $ les dépenses dans l'appareil public, principalement dans le personnel. Maintenant si on fait un calcul simple (...) que je pourrais vous suggérer, 2,3 milliards $ c'est 30 000 fonctionnaires de moins. Où allez-vous les prendre? Vous allez être obligé de former des nouveaux fonctionnaires pour les congédier. Ça ne marchera pas.» - s'adressant à M. Legault sur le dégraissage de l'État

«Je crois qu'une fiducie sans droit de regard ce n'est pas assez. Lorsqu'on contrôle, même à distance, 40 pour cent des médias écrits et électroniques du Québec, ce n'est pas suffisant. (...) Ce n'est pas une business habituelle l'information. Je crois que vous auriez dû faire preuve de plus de jugement en demandant à M. Péladeau de se départir complètement de ses actions.» - s'adressant à Mme Marois concernant Pierre Karl Péladeau

«C'est vous qui avez été mis sous surveillance par l'agence (de notation) Fitch. Vous avez raté toutes vos cibles. Et pourquoi les cibles de croissance doivent être plus ambitieuses? Parce qu'il faut créer de l'emploi, Mme Marois, ce que vous ne savez pas faire.»

«Vous avez choisi par pur électoralisme, et ça je vous le reproche, d'aller sur un sujet délicat et d'en faire un sujet électoral. Combien de femmes dans nos hôpitaux et nos services de garde voulez-vous faire congédier?» - s'adressant à Mme Marois concernant la charte de la laïcité

«Vous êtes un souverainiste en moratoire ou en attente.» - s'adressant à M. Legault

----

François Legault, Coalition avenir Québec

«J'aime bien les Gaspésiens, mais je n'aime pas le gaspillage», au sujet du projet de la cimenterie à Port-Daniel.

«Pourquoi, Mme Marois, vous avez choisi de laisser tomber les gens de la classe moyenne? Pourquoi vous avez menti?» - au sujet de la taxe santé

«Depuis que vous êtes au pouvoir, Mme Marois, il y a zéro emploi à temps plein qui se sont créés, alors qu'en Ontario, il s'en est créé 110 000 en 18 mois. Vous n'avez créé aucun emploi à temps plein et vous êtes contente de ça, vous êtes contente de votre bilan? Vous vous satisfaisez de peu, Mme Marois.»

«Moi j'ai appris aux HEC que si on achète à 9 cents (le kilowattheure) et qu'on revend à 4 cents, on ne peut pas se reprendre sur le volume.» - à propos de l'électricité éolienne

«Vous n'avez pas fait vos devoirs. Vous n'avez pas fait vos devoirs. Vous n'êtes pas prêt à gouverner.» - s'adressant à M. Couillard lors d'un échange sur le cadre financier

«Le débat sur le référendum est devenu nuisible pour le Québec. On ne peut pas jouer à quitte ou double avec l'avenir du Québec.»

«C'est pas vrai qu'on est obligé de passer toute la campagne électorale à parler pour ou contre le référendum. On a vu M. Couillard, il ne veut pas en parler, mais il en parle à tous les jours pour faire peur au monde.»

«Mme Marois a perdu le contrôle de son parti, elle fonce dans un mur pour un référendum.»

-----

Françoise David, Québec solidaire

«Mme Marois, je ne comprends pas pourquoi vous allez de si bon coeur dans le pétrole. Il me semble que ça va à contre-sens de tous vos engagements écologistes.»

«Évidemment qu'il faut créer de la richesse, on ne fera pas de débat là-dessus. (...) On la crée aussi par le partage de la richesse, lorsque les gens paient des taxes et des impôts. Il ne faut pas juste se dire: 'créons de la richesse et après, si ça adonne, on la redistribuera'.»

«L'hébergement des aînés est devenu largement privatisé. Dans plusieurs résidences, la qualité n'est pas au rendez-vous. On a découvert cet hiver (avec la tragédie de L'Isle-Verte) que la sécurité n'était vraiment pas au rendez-vous dans plusieurs endroits. Vous annoncez une vague de coupures de 400 à 600 millions $ dans la santé et il y a déjà des aînés qui ont déjà de la difficulté à recevoir des services à domicile.» - s'adressant à Mme Marois

«Je pense que la population du Québec n'aurait pas beaucoup d'inquiétudes sur mon intégrité si je devais devenir première ministre.»

«L'intégrité c'est aussi la cohérence. Je me rappelle qu'en juin (2012) vous avez tapé de la casserole, vous portiez un carré rouge, donc vous avez donné espoir et c'est pour cela que vous avez été critiquée. Il y a eu des compressions spectaculaires (...) et c'est pour cela que les gens sont fâchés.» - s'adressant à Mme Marois

«Le printemps érable, ce n'était pas seulement les frais de scolarité. Le printemps érable, c'était aussi l'espoir d'un autre Québec. Vous l'avez déçu.» - s'adressant à Mme Marois

«Vous parlez sans cesse de coupures, vous êtes tout le temps là-dedans. Nous, on propose de mettre fin de gaspillage mais surtout d'aller chercher des nouveaux revenus où il y en a (banques et minières).»

«À Québec solidaire non seulement nous n'avons pas peur de la question nationale, mais nous promettons de nous en occuper dès le premier mandat.»

«Je pense, comme bien des gens, que la charte est devenue un enjeu purement électoral, (...) une stratégie pour bâtir une campagne autour de cela.»

«La souveraineté, c'est comme d'autres valeurs, ça n'appartient pas à un seul parti. La souveraineté du Québec, c'est profondément ancré dans le coeur de nombreux Québécois (...) et ça adonne qu'il y en a un certain nombre qui ont le goût de militer pour un parti souverainiste, écologiste et féministe.»

PLUS:pc