NOUVELLES

Kiev accuse la Russie de "saper" une mission de l'OSCE en Ukraine

20/03/2014 11:24 EDT | Actualisé 20/05/2014 05:12 EDT

La Russie sape "par une tactique délibérée" les efforts de l'OSCE pour organiser une mission d'observation en Ukraine, a accusé mercredi à Vienne le ministre ukrainien des Affaires étrangères, Andriï Dechtchytsia.

"La seule explication logique est que la Fédération de Russie veut éviter à tout prix que soient révélées ses actions en Ukraine", a-t-il poursuivi en dénonçant une "prise en otage" de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe.

L'OSCE, à l'initiative des Occidentaux, souhaite envoyer une centaine d'observateurs en Ukraine. Le chef de la diplomatie allemande, Franz-Walter Steinmeier a estimé mercredi qu'il était nécessaire d'avoir une image "objective" de la situation sur le terrain.

La Russie, membre de l'organisation, a demandé qu'une telle mission concerne l'ensemble du territoire ukrainien.

L'ambassadeur russe à l'OSCE, Andrei Kelin, a indiqué à des journalistes que son pays voulait avoir "une clarté absolue sur la question, sur le nombre d'observateurs, les endroits où ils se rendront et ce qu'ils feront".

L'ambassadeur américain à l'OSCE, Daniel Baer, avait mis en cause dans la matinée la "sincérité" de Moscou, dont le représentant soulève objection sur objection à la mise en place de cette mission depuis le début de la semaine.

"Ce n'est pas vrai, et ce n'est pas la première fois que le côté américain essaie de présenter une partie des choses, qui n'a rien à voir avec la réalité", a répliqué Andrei Kelin.

M. Dechtchytsia a jugé pour sa part que la controverse représentait "un moment décisif" dans l'histoire de l'Organisation mise en place en 1975 pour offrir, en pleine Guerre froide, un espace de dialogue entre l'Est et l'Ouest.

Faute d'agir, a-t-il affirmé, l'OSCE "sombrera dans l'insignifiance".

stu-cs/tba/bir

PLUS:hp