NOUVELLES

Barry Roux, l'avocat de Pistorius, héros de parodies

20/03/2014 11:47 EDT | Actualisé 20/05/2014 05:12 EDT

Barry Roux, l'avocat du champion sud-africain Oscar Pistorius, est depuis le début de ce procès pour meurtre ultra-médiatisé le héros de plusieurs faux comptes Twitter et d'un rap satirique en ligne raillant ses méthodes face aux témoins et ses honoraires.

"Ce que Je suggère devant vousC'est véridique même si c'est fouTout ce que vous dîtes ne l'est pas du toutJe suis, je suis...je suis Barry Roux": s'ensuivent deux minutes de ce texte parodique ironisant sur la manière dont l'avocat s'adresse aux témoins de l'accusation.

"Ce que je suggère devant vousUne dixième fois de suite ça rend fouPour vous embrouiller un point c'est tout (...)", ajoute la chanson, écrite par un producteur de la radio sud-africaine Highveld Stereo. (http://www.youtube.com/watch?v=IlWOjuOx0sQ)

"Tout le monde sait bien comme vous et moiQu'un chien peut aboyer comme un gros chat", continue-t-elle en allusion aux arguments de Me Roux pour démonter les témoignages peu fiables selon lui des voisins qui auraient confondus la voix de Pistorius au comble de l'angoisse avec les cris de sa petite amie Reeva Steenkamp, abattue de quatre coups de feu.

Source d'inspiration pour les moqueurs, l'avocat a lui-même pourvu à quelques bons mots durant les audiences.

Au colonel de police Gerhard Vermeulen à qui il demandait de préciser pourquoi il était peu probable que Pistorius ait enfoncé la porte des WC debout sur ses prothèses vu la hauteur de marques, il a demandé: "Colonel, qu'est-ce que vous appelez une position non naturelle?".

"Eh bien...si je peux vous donner un exemple.... Je ne suis pas assis sur les genoux quand je fais la vaisselle", a répondu le policier. Et Me Roux: "Peut-être si vous avez peur de votre femme, vous pourriez le faire", déclenchant l'hilarité du tribunal.

clr/cpb/de

PLUS:hp