NOUVELLES

Washington annonce un règlement de 1,2 milliard $ US avec Toyota

19/03/2014 10:56 EDT | Actualisé 19/05/2014 05:12 EDT

WASHINGTON - Le gouvernement américain a annoncé mercredi avoir conclu un règlement de 1,2 milliard $ US avec Toyota Motor Corp. et a déposé des accusations criminelles contre l'entreprise, alléguant que celle-ci avait induit les consommateurs en erreur en diffusant des déclarations trompeuses sur la sécurité des véhicules Toyota et Lexus.

Le procureur général et ministre de la Justice des États-Unis, Eric Holder, a déclaré qu'il s'agissait de la plus importante pénalité financière du genre imposée à un fabricant automobile. En vertu d'un accord de poursuite suspendu, un vérificateur indépendant révisera les politiques, les pratiques et les procédures de l'entreprise.

Cette annonce met fin à une enquête criminelle de quatre ans sur la divulgation par Toyota des problèmes de sécurité de ses véhicules. L'enquête visait à déterminer si le fabricant japonais a été franc dans la divulgation des problèmes liés aux accélérations involontaires.

Plutôt que de révéler rapidement les problèmes et de les corriger, Toyota a fait des déclarations publiques trompeuses aux consommateurs et a fourni des faits erronés aux membres du Congrès, a accusé M. Holder lors d'une conférence de presse.

Le chef des affaires juridiques chez Toyota Motor North America, Christopher P. Reynolds, a indiqué qu'au moment des rappels, le fabricant avait pris l'entière responsabilité de tout problème que ses actions pourraient avoir causé aux consommateurs et avait réaffirmé sa volonté de regagner leur confiance.

Toyota affirme avoir «fait des changements fondamentaux pour devenir une organisation plus réactive et orientée vers les clients» et s'être engagée à mener des «améliorations continues».

À partir de 2009, Toyota a diffusé d'importants rappels de ses véhicules, principalement aux États-Unis. Au total, plus de 10 millions de véhicules ont été rappelés pour des problèmes de freins, d'accélérateur et de tapis de plancher. De 2010 à la fin de 2012, Toyota Motor Corp. a payé des amendes totalisant plus de 66 millions $ US pour les délais dans le signalement des problèmes d'accélération involontaire.

PLUS:pc