NOUVELLES

Vol MH370: la tension monte chez les proches des Chinois disparus

19/03/2014 02:50 EDT | Actualisé 18/05/2014 05:12 EDT

Des proches de Chinois portés disparus depuis onze jours à bord du vol MH370 de la Malaysia Airlines ont laissé libre cours mercredi à leur énervement et à leur frustration, en reprochant à la compagnie aérienne une "attitude honteuse".

Ces éruptions de colère se sont déroulées dans un hôtel de Pékin où sont organisées des rencontres régulières entre les proches des passagers manquants et des responsables de la Malaysia Airlines.

"Nous n'avons pas d'autre moyen que de nous énerver et de pleurer!", a lancé un de ces proches, en brandissant le poing en direction d'un responsable de la compagnie.

"Votre façon d'agir est soit de mentir, soit d'adopter une attitude honteuse!", a-t-il accusé, tandis que beaucoup de familles sont à bout de nerfs.

D'autres échanges houleux ont éclaté, notamment quand une femme souhaitant bénéficier d'une chambre à l'hôtel s'est irritée de se voir demander un certificat de mariage, pour prouver qu'elle était bien l'épouse d'un des passagers disparus.

"Quel genre de personne oserait prétendre que son mari était à bord si ce n'était pas le cas?", s'est énervé un proche de cette femme qui a saisi au collet un homme probablement membre de l'équipe d'accueil et de réconfort mise en place par la compagnie aérienne.

Le Boeing 777 de Malaysia Airlines, avec 239 personnes à bord dont deux tiers de Chinois, a disparu le 8 mars des écrans radars civils une heure après son décollage de Kuala Lumpur et reste depuis introuvable.

Dans ce même hôtel de Pékin, des proches des passagers ont menacé mardi d'entamer une grève de la faim pour protester contre la gestion de la crise par la Malaisie.

Ces derniers jours, le ministère chinois des Affaires étrangères a pressé Kuala Lumpur de donner des informations plus complètes et plus rapides sur l'enquête sur le vol MH370.

Les autorités malaisiennes sont également la cible depuis le départ de vives critiques des médias et des internautes chinois pour leur gestion jugée chaotique de la crise.

nc-seb/ple/ml

PLUS:hp