NOUVELLES

Un proche de la mafia pourrait être déporté vers l'Italie

19/03/2014 01:24 EDT | Actualisé 18/05/2014 05:12 EDT

Un texte de Isabelle Richer Twitter Courriel

Michele Torre, un proche de la mafia arrêté lors de l'opération Colisée en 2006, fait maintenant face à la déportation vers son pays d'origine, l'Italie.

L'homme de 61 ans vit au Canada, depuis l'âge de 14 ans avec sa famille. Il a obtenu le statut de résident permanent en 1967, mais il n'est pas citoyen canadien.

L'audience sur la demande d'expulsion reprendra demain à la Commission de l'immigration et du statut de réfugié avec l'audition d'un agent d'immigration.

Michele Torre dit qu'il n'a jamais été membre de la mafia et qu'il a simplement travaillé pour les Cotroni dans les années 90, ce qui lui a valu tous ces ennuis.

Depuis le début des années 90, Michele Torre a été condamné à plusieurs reprises pour complot et pour fraude, notamment.

Sa plus longue peine de prison en a été une de 8 ans et 9 mois pour une accusation de complot pour importation de stupéfiants en 1996. M. Torre travaillait alors en association avec le clan Cotroni.

Peu de temps après sa sortie de prison, il aurait fait l'objet d'une enquête par la GRC dans la vaste opération antimafia qui a conduit à l'arrestation du parrain Nicolo Rizzuto et de ses principaux lieutenants. Arrêté et accusé de complot pour importation de 50 kilos de cocaïne, Michele Torre avait été acquitté au terme d'un procès.

PLUS:rc