NOUVELLES

Tanzanie: un Chinois condamné à 20 ans de prison pour trafic d'ivoire

19/03/2014 01:00 EDT | Actualisé 19/05/2014 05:12 EDT

Un tribunal tanzanien a condamné à 20 ans d'emprisonnement un contrebandier d'ivoire chinois, une sentence nettement plus sévère qu'à l'accoutumée, qui s'inscrit dans les efforts de plusieurs pays africains pour éradiquer le braconnage.

Le Chinois condamné, Yu Bo, âgé de 45 ans, a plaidé coupable de possession illégale de 81 défenses d'éléphants et des peaux de deux pangolins, selon les avocats de la défense.

"L'accusé a été condamné sur la base de sa propre reconnaissance du forfait, et nous avons réclamé une peine sévère comme mesure dissuasive", a indiqué un procureur, Faraja Nchimbi.

Cette condamnation intervient après que le Kenya voisin a durci la loi sanctionnant le braconnage dans les régions sauvages dans l'est de l'Afrique, une pratique qui a fortement augmenté ces dernières années.

Yu a été arrêté en décembre près du port de Dar es Salaam -- un important centre de transit pour la contrebande de l'ivoire en Afrique de l'Est --avec des défenses d'éléphants cachées dans une camionnette.

La police tanzanienne a lancé à la fin de l'an dernier une virulente campagne contre des braconniers suspectées de tuer des éléphants et des rhinocéros, effectuant de nombreuses arrestations.

Des troupeaux entiers d'éléphants ont été massacrés pour leur ivoire, affectant ainsi le secteur du tourisme essentiel à l'économie de la Tanzanie.

Les trafics très lucratifs de l'ivoire et de la corne de rhinocéros ont explosé ces dernières années en Afrique, alimentés principalement par la forte demande en Asie, notamment en Chine, et au Moyen-Orient.

Un rapport d'Interpol publié le mois dernier a fait état de niveaux records de saisies d'ivoire dans le monde en 2013.

jku/pjm/hm/de

PLUS:hp