NOUVELLES

Scouts ou jihadistes: polémique en Tunisie sur des photos diffusées par l'Intérieur

19/03/2014 10:48 EDT | Actualisé 19/05/2014 05:12 EDT

Des photos présentées par le ministère tunisien de l'Intérieur comme étant celles d'un camp préparant des jeunes au jihad en Syrie ont suscité une polémique après des doutes sur l'authenticité des clichés, dont certains auraient été pris dans un camp scout.

Le ministère avait montré lundi lors d'une conférence de presse des photos de jeunes hommes procédant à des travaux sur un terrain, affirmant qu'il s'agissait d'une "cellule terroriste" dans le gouvernorat de Monastir (centre-est).

"Nous avons des preuves, des documents, des images (...) prouvant l'existence de ce camp où ils ont essayé de s'entraîner avant d'envoyer des jeunes en Syrie", a dit le porte-parole du ministère, Mohamed Ali Aroui, en martelant: "il n'est pas possible de les mettre en doute".

"C'est une opération récente", a-t-il ajouté, en affirmant que 11 personnes avaient été arrêtées en connexion avec ce camp.

Or les mêmes images figurent sur le compte Facebook d'un jeune Tunisien sous le titre "Scouts de Menzel Nour" et datent de 2011, tout comme plusieurs commentaires les accompagnant.

Le porte-parole des Scouts tunisiens, Walid Fekih, a affirmé mardi à la radio privée Shems Fm que l'une des photos montrées par le ministère datait de 2010.

"Nous avons été surpris, comme tout le monde. D'abord, cette photo n'est pas récente, elle remonte à mai 2010. C'était un groupe de (scouts) et de chefs scouts qui campaient" dans la région de Monastir, a-t-il assuré.

Mais contacté mercredi par l'AFP, M. Fekih a semblé faire machine arrière, indiquant avoir "reçu des éléments du ministère de l'Intérieur prouvant que des membres figurant sur les photos, et qui n'ont aucun lien depuis fin 2011 avec les Scouts tunisiens, préparaient des jeunes pour aller en Syrie".

Contacté à plusieurs reprises par l'AFP, le ministère de l'Intérieur était injoignable depuis mardi.

L'affaire a fait grand bruit sur les réseaux sociaux.

"Avis au ministère de l'Intérieur, il est temps de faire +le ménage+ dans vos équipes", a lancé la députée Karima Souid sur son compte Twitter.

Des journaux tunisiens ont rapporté que des habitants de Menzel Nour avaient manifesté mardi devant l'Assemblée constituante pour dénoncer l'utilisation des photos par le ministère de l'Intérieur.

kl/iba/faa

PLUS:hp