NOUVELLES

Québec et Montréal réclament des statuts particuliers

19/03/2014 04:46 EDT | Actualisé 18/05/2014 05:12 EDT

Les maires de Québec et de Montréal font front commun pour réclamer un statut particulier pour la capitale et pour la métropole de même qu'une reconnaissance de l'ensemble des municipalités québécoises.

À la veille du débat électoral, les maires Régis Labeaume et Denis Coderre demandent aux chefs des partis politiques provinciaux de s'engager à conférer aux deux villes un statut leur permettant de répondre aux besoins de leur population et d'assumer leur rôle de villes internationales.

Les maires souhaitent que le gouvernement du Québec délègue aux deux villes plus de pouvoirs et les budgets qui y sont associés.

Le maire de Québec, Régis Labeaume, fait valoir que les grandes villes québécoises doivent maintenant entretenir des infrastructures qui servent à l'ensemble de leur région, sans en avoir les moyens fiscaux.

« Il est clair qu'il y a un décalage croissant entre les obligations des villes et les outils dont elles disposent pour les assumer. Ce décalage entraîne un déséquilibre politique, fiscal et de gouvernance qu'il faudra absolument corriger », a déclaré le maire de Québec.

Les maires réclament notamment un nouveau pacte fiscal afin de mettre un terme à la dépendance de la métropole et de la capitale à l'égard du gouvernement provincial.

Ils souhaitent ainsi davantage d'autonomie pour prendre leurs décisions au lieu d'attendre d'obtenir l'aval du gouvernement dans les domaines qui sont des compétences des villes.

Les maires souhaitent d'ailleurs que les compétences des villes québécoises dans les domaines du développement économique, de la culture et des loisirs, de l'immigration, du développement social, de la sécurité publique, de l'éducation, des infrastructures et de l'environnement soient reconnues.

PLUS:rc