NOUVELLES

Ontario: les libéraux présentent leur plan pour réduire la paperasserie

19/03/2014 02:07 EDT | Actualisé 19/05/2014 05:12 EDT

TORONTO - Les libéraux au pouvoir en Ontario ont présenté mercredi un projet de loi qui obligerait le gouvernement à publier chaque année un rapport sur ses efforts pour diminuer la paperasserie.

Des organisations d'affaires pressaient les libéraux de prendre des mesures obligeant le gouvernement provincial à rendre plus de comptes sur ce qu'il fait pour alléger les tracasseries administratives, a déclaré mercredi le ministre du Développement économique, Eric Hoskins.

Le projet permettrait de quantifier les efforts du gouvernement pour aider les entreprises, ainsi que l'argent et le temps ainsi économisés, a-t-il expliqué.

Le plan des progressistes-conservateurs visant à atteindre certains quotas de réduction des règlements est «téméraire» et nuirait à la province, a par ailleurs estimé M. Hoskins. Le ministre a ajouté que la conservatrice Lisa Thompson est même allée jusqu'à dire que la tragédie de l'eau contaminée à Walkerton avait produit trop de paperasserie.

Une enquête a déterminé que le manque de supervision et d'inspections efficaces avait contribué à l'éclosion d'E. coli qui a tué sept personnes et contaminé des milliers d'autres en 2000, quand les progressistes-conservateurs étaient au pouvoir. Plusieurs responsables du ministère de l'Environnement ne savaient pas que la bactérie E.coli pouvait être mortelle, indique le rapport d'enquête.

Si le ministère avait adéquatement assumé son rôle de régulation et de supervision, la tragédie de Walkerton aurait pu être évitée, ou du moins significativement réduite en termes de portée, conclut le rapport.

Le chef du Parti progressiste-conservateur, Tim Hudak, a répliqué en affirmant que les libéraux ne feraient qu'ajouter des lourdeurs administratives qui étoufferont les entreprises de la province. Il propose plutôt de réduire les règlements d'un tiers d'ici trois ans. La Colombie-Britannique a mis en place un plan similaire et il a bien fonctionné, a dit M. Hudak.

«En ayant une personne responsable et en rendant cela quantifiable, ils ont dépassé (l'objectif), et ils ont attiré plus d'emplois en conséquence», a-t-il affirmé.

PLUS:pc