NOUVELLES

Les chefs se préparent à débattre

19/03/2014 02:40 EDT | Actualisé 18/05/2014 05:12 EDT

Les chefs des quatre principaux partis politiques au Québec peaufinent leur stratégie, mercredi, en prévision du premier débat des chefs, qui aura lieu jeudi soir.

La chef du Parti québécois, Pauline Marois, qui a rencontré brièvement les médias en matinée, a exprimé le souhait que les échanges soient respectueux. Elle a néanmoins laissé entendre qu'elle s'attaquerait aux positions de ses adversaires. « C'est sûr qu'il y a des questions qu'on veut poser aux autres chefs de parti. Ils ont pris des engagements qui, dans certains cas, sont un peu étonnants. »

La veille, Mme Marois avait remis sur la table la relation entre son adversaire du Parti libéral, Philippe Couillard, et l'ancien directeur du Centre universitaire de santé McGill Arthur Porter, aujourd'hui accusé de fraude.

M. Couillard, qui participera pour la première fois au débat des chefs, a averti son adversaire péquiste qu'il ne se laisserait pas faire si son intégrité était remise en question durant le débat. « La boue, pour moi, ça ne m'intéresse pas, a-t-il soutenu, mercredi, lors de son passage à Québec. Mais ça ne veut pas dire que je vais me laisser manger la laine sur le dos, comme on dit chez nous ».

« Si Mme Marois choisit ça, elle va y goûter elle aussi », a-t-il ajouté, précisant qu'il aurait lui-même « quatre ou cinq questions » à poser à Mme Marois, notamment sur le « deal » entre son mari et la SOLIM évoqué par l'ex-président de la FTQ Michel Arsenault dans une écoute électronique diffusée à la commission Charbonneau.

Pendant ce temps, le chef de la Coalition avenir Québec, François Legault, étudie ses dossiers en prévision du débat. En retard dans les sondages, pourrait-il sortir un « lapin de son chapeau » comme l'avait fait Mario Dumont en confrontant Jean Charest à un document du ministère des Transports sur la piètre qualité des infrastructures routières au Québec, en mars 2007? « Je ne vous donnerai pas les questions que je vais poser à Mme Marois et M. Couillard, parce qu'un de mes objectifs, c'est de voir s'ils ont fait leurs devoirs et s'ils sont prêts à gouverner le Québec », a-t-il répondu, mercredi matin, lors de la présentation de la plateforme électorale de son parti.

La candidate dans Gouin et co-porte-parole de Québec solidaire, Françoise David, est également en réunion mercredi pour préparer sa rencontre avec ses adversaires.

Une formule éprouvée

Le débat des chefs de jeudi sera animé par Anne-Marie Dussault et Sébastien Bovet. Il sera diffusé à compter de 20 h sur ICI Radio-Canada Télé, ICI RDI et Télé-Québec. Il sera également retransmis sur le site web d'ICI Radio-Canada.ca.

La formule sera la même qu'en 2012 :

  • des échanges thématiques en face-à-face entre deux des chefs;
  • un segment où chaque participant pourra débattre librement à partir d'une sous-question.

L'ordre des déclarations d'ouverture et de fermeture, de même que des débats à deux, sera déterminé par tirage au sort.

Un deuxième débat aura lieu le 27 mars sur les ondes de TVA.

Les médias anglophones désiraient quant à eux organiser un débat en anglais, ce qui aurait constitué une première dans l'histoire de la politique québécoise, mais Pauline Marois a refusé d'y participer.

PLUS:rc