NOUVELLES

La police décrit le contenu de la vidéo compromettante pour le maire Ford

19/03/2014 01:55 EDT | Actualisé 19/05/2014 05:12 EDT

TORONTO - Une vidéo montrant le maire de Toronto, Rob Ford, fumant ce qui semble être du crack, fait l'objet d'une description détaillée par la police dans des documents judiciaires.

En fait, cinq vidéos concernant Rob Ford ont été trouvées sur l'ordinateur portable d'un membre allégué d'un gang criminel, Mohamed Siad, indique la police dans ces documents, dévoilés mercredi par un juge de la Cour supérieure de l'Ontario. Trois vidéos semblent être des tentatives ratées de capter des images incriminantes du maire Ford, avant l'enregistrement de la vidéo principale.

Mohamed Siad se serait finalement filmé lui-même, décrivant comment, selon les termes employés, «prendre sur le fait un maire fumant du crack». Selon la police, il raconte avoir pointé l'oeil de la caméra vers le maire Ford en feignant de «jouer sur son téléphone».

Les documents contiennent des affirmations de la police — qui n'ont pas été prouvées en cour — présentées afin d'obtenir des mandats de perquisition dans l'enquête en cours concernant le maire Ford.

Selon la description de la vidéo principale par la police, Rob Ford tient ce qui semble être un cylindre en verre dans une main et un briquet dans l'autre, tout en discutant avec des gens n'apparaissant pas dans l'image.

À un certain moment, toujours selon la police, le maire Ford porte le cylindre à sa bouche, et agite la flamme du briquet dans un mouvement circulaire. Après quelques secondes, Rob Ford semble inhaler la vapeur produite, puis l'expirer, ajoute-t-on.

Rob Ford a reconnu avoir fumé du crack, probablement lors de l'un de ses épisodes d'«ébriété extrême», mais a dit ne pas avoir vu la vidéo en question. Le maire a exhorté la police à dévoiler la vidéo et a mis au défi le chef de la police de l'arrêter.

La police estime que Mohamed Siad, l'une des dizaines de personnes accusées dans le cadre de l'enquête sur le trafic d'armes et de drogue Project Traveller, tentait de vendre cette vidéo, indiquait des documents précédemment divulgués.

Des avocats de médias, qui ont obtenu mercredi le dévoilement des documents, seront de retour en cour le 28 mars pour réclamer le dévoilement d'autres documents reliés au maire Ford.

PLUS:pc