NOUVELLES

Irak: des bombardements et heurts font 15 morts à Fallouja (médecin)

19/03/2014 08:30 EDT | Actualisé 19/05/2014 05:12 EDT

Des bombardements de l'armée irakienne et des heurts ont fait 15 morts mercredi dans plusieurs secteurs de Fallouja, ville proche de Bagdad qui échappe au contrôle du gouvernement depuis des mois, a indiqué un médecin.

Ces incidents ont débuté peu après minuit, et se sont poursuivis toute la matinée dans des quartiers du nord, de l'est et du sud de la ville, faisant 15 morts et 40 blessés, a indiqué le médecin en chef de l'hôpital de Fallouja, Ahmed Shami.

Il n'a pas pu préciser combien de personnes ont été victimes des bombardements et combien des affrontements.

Des chefs tribaux dans la ville ont confirmé ces informations.

"Après minuit, des obus sont tombés sur plusieurs zones (...) et des heurts ont débuté" a déclaré Mohammed Saleh, un chef de la tribu des Bijari.

Mahmoud al-Zobaie, un dirigeant de la tribu Zoba, a ajouté: "Il y a beaucoup de morts et de blessés, et de nombreuses maisons ont été endommagées par les bombardements."

Des jihadistes de l'Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL) et des combattants de tribus anti-gouvernementales ont pris début janvier le contrôle de Fallouja, ainsi que de certains quartiers de la ville voisine de Ramadi, chef lieu de la province majoritairement sunnite d'Al-Anbar. Les violences avait été déclenchées par le démantèlement à Ramadi le 30 décembre d'un camp de protestataires sunnites anti-gouvernementaux se plaignant d'être discriminés par les autorités dominées par les chiites.

Les forces de sécurité sont parvenues à reprendre le contrôle de Ramadi, mais la situation est restée dans l'impasse à Fallouja, à 60 km de Bagdad.

str/psf/psr/bpz/cnp/hj

PLUS:hp