NOUVELLES

Huit chinois toujours portés disparus après une collision maritime au large de Tokyo

19/03/2014 05:57 EDT | Actualisé 19/05/2014 05:12 EDT

Les autorités japonaises continuaient lundi les recherches pour tenter de retrouver huit Chinois portés disparus depuis près d'une semaine après une collision entre leur navire et un autre bâtiment au large de Tokyo.

Le Beagle III, un bateau de 12.630 tonnes battant pavillon panaméen, a coulé mardi dernier après avoir heurté par temps calme le Pegasus Prime, un navire sous immatriculation sud-coréenne, dans la nuit de lundi à mardi, à 03H10 locales (lundi 18H10 GMT).

Onze des vingt membres d'équipage du Beagle III, des Chinois, avaient été immédiatement sauvés, et parmi les neuf disparus un a été retrouvé mais est décédé ensuite.

"Les recherches se poursuivent depuis, mais nous manquons d'indices", a reconnu lundi une porte-parole des garde-côtes.

Si les huit marins manquants du Beagle III n'ont toujours pas été retrouvés, les six Sud-Coréens et huit Birmans qui formaient l'équipage du Pegasus Prime étaient sains et saufs.

"Des efforts sont par ailleurs nécessaires pour faire face à la pollution occasionnée par les fuites de pétrole dues à la collision et au naufrage du Beagle III", a ajouté la porte-parole.

Lundi, pas moins de 14 navires et trois hélicoptères des autorités et du secteur privé ont été envoyés pour chercher des traces des disparus et récupérer les traînées de carburant laissées par les bateaux accidentés.

Des pêcheurs se sont joints à ces patrouilles, redoutant que l'étendue des eaux souillées n'entrave leur activité.

La voie maritime qui donne sur la baie de Tokyo enregistre un gros trafic maritime avec quelque 500 bateaux qui entrent et sortent chaque jour.

hih-kap/jlh/abl

PLUS:hp