NOUVELLES

Harcèlement sexuel: des Égyptiennes partagent leurs mésaventures sur Twitter

19/03/2014 01:07 EDT
Amnesty International

Le harcèlement sexuel est un véritable fléau en Égypte. Une récente affaire mettant en cause le doyen de l'Université du Caire a déclenché un tollé dans le pays. Sur Twitter, des Égyptiennes ont décidé de lancer un hashtag: #أول_محاولة_تحرش_كان_عمري (en français: «Lors de la première tentative de harcèlement, j'étais âgée de...»).

8 ans, 10 ans, 12 ans, à la sortie de l'école, dans le bus, les Égyptiennes donnent leur âges et racontent leur «première expérience» avec le harcèlement sexuel.

Première tentative de harcèlement j'avais 11 ans, j'étais dans le tram et j'allais à l'école

Première tentative de harcèlement, j'avais 13 ans et c'était un enseignant qui venait à la maison et essayait de s'asseoir à côté de moi et de me tenir

Le hashtag n'est pas réservé aux filles, des garçons s'y mettent aussi pour dénoncer le harcèlement sexuel en Égypte.

Voir toutes ces filles qui ont subi le harcèlement à un si jeune âge me fait honte d'être un homme égyptien.

En 2010, le réalisateur Mohamed Diab a décidé de s'attaquer au tabou du harcèlement sexuel en Égypte avec le film «Les femmes du bus 678». Des femmes bourgeoises à celles issues des quartiers populaires, elles sont toutes victimes de cette «plaie» égyptienne.

En 2008, selon une étude réalisée par le Centre égyptien pour les droits des femmes "83% des Égyptiennes et 98% de femmes étrangères ont déclaré avoir été victimes de harcèlement sexuel, le plus souvent dans la rue et dans les transports en commun".

Spot contre le harcèlement sexuel en Égypte: «Tu t'es vu?»

INOLTRE SU HUFFPOST

Des campagnes originales contre le harcèlement sexuel en Egypte